Rubrique
Actualités

Ils ont tenu un conseil extraordinaire hier Les psychologues décident de privilégier le dialogue

Publié par Salima Akkouche
le 16.12.2018 , 11h00
215 lectures

Le Syndicat national algérien des psychologues (Snapsy) a tenu, hier, son conseil national extraordinaire. Conclusion : tout en réitérant leur plateforme de revendications, les membres du conseil national ont décidé de privilégier la voie du dialogue avec le ministère de la Santé. Le Snapsy a établi un nouveau calendrier pour mars prochain pour tenir son conseil national.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Dans un communiqué sanctionnant les travaux de leur conseil, les psychologues ont annoncé avoir décidé de la poursuite du dialogue avec le ministère de la Santé pour la prise en charge de leur plate-forme de revendications. «Nous appelons le ministre de la Santé à répondre à nos préoccupations, notamment celles relevant de ses prérogatives», a indiqué le Syndicat national algérien des psychologues qui demande également à la tutelle d’instaurer un dialogue social au niveau des Directions de la santé de wilaya et des structures de santé de proximité et de sanctionner les personnes contrevenantes. Le syndicat appelle également le ministère de la Santé à publier les textes d’application de la nouvelle loi sanitaire pour régler les nombreux problèmes et préoccupations posés dans le secteur et à assurer une couverture psychologique au niveau des structures de santé publique, notamment les établissements de prise en charge du cancer et de l’autisme. Le conseil national du Snapsy n’a pas décidé d’une action de protestation puisque le ministère de la Santé a visiblement pris les devants en intervenant, d’ors et déjà, au sujet des intimidations que subissent les psychologues dans leur travail. La tutelle n’a visiblement pas interrompu le dialogue avec les représentants des psychologues puisque ces derniers dénoncent l’absence du dialogue au niveau local. Khaled Keddad, président du Snapsy, qui a rappelé que son syndicat s’est engagé depuis 2014 dans un processus de dialogue avec le ministère de la Santé, a déjà déclaré que le ministre de tutelle a appelé les DSP à engager des réunions périodiques mensuelles avec les partenaires sociaux mais c’est resté lettre morte.
Pour rappel, le syndicat appelle aussi à l’ouverture du dossier du statut particulier des travailleurs du secteur et dénonce l’absence de textes réglementaires régissant la profession. Il demande également la révision des programmes de formation de la spécialité. Le snapsy a décidé de convoquer son prochain conseil national en mars 2019 pour faire une évaluation de la situation et décider en conséquence.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise