Rubrique
Actualités

RASSEMBLÉS AU CHU MUSTAPHA Les résidents malmenés

Publié par Nawal Imès
le 16.05.2018 , 11h00
1527 lectures
Vive tension hier au niveau du CHU Mustapha-Pacha. Les résidents rassemblés à l’intérieur ont été empêchés de franchir le seuil de la structure sanitaire par un imposant dispositif policier. Les forces de l’ordre ont usé de lance-eau pour disperser les médecins résidents. A l’appel du Camra, ces derniers s’étaient rassemblés pour lancer un ultime appel pour le règlement d’un conflit qui s’enlise.
Nawal Imès - Alger (Le Soir)
- Ils étaient nombreux hier à répondre à l’appel du Camra. Les médecins résidents se sont, dès le début de la matinée, rassemblés à l’intérieur du CHU Mustapha en dépit d’un dispositif impressionnant déployé aux alentours du CHU.
L’ensemble des accès à l’hôpital étaient, dès le début de la journée, bouclés. Des fouilles étaient systématiquement imposées à tous ceux qui voulaient rejoindre l’hôpital.
Des dizaines de médecins résidents ont été interpellés avant même de pouvoir rejoindre leurs collègues. Ils ont été embarqués de force dans des camions de police. Ceux qui ont pu rejoindre la structure ont dû ruser pour déjouer les nombreux barrages filtrants.
A l’intérieur de l’hôpital, des résidents en colère scandaient les slogans chers au Camra appelant à l’abrogation du caractère obligatoire du service civil.
En se rapprochant des grilles fermées de l’hôpital, les résidents ont eu droit au dissuasif jet d’eau provoquant encore plus de colère dans les rangs des contestataires. Pour soutenir leurs collègues, les résidents de plusieurs wilayas ont improvisé des rassemblements dans plusieurs villes.
Le Camra avait appelé à cette journée de protestation pour lancer un appel «solennel» à la présidence de la République au moment où le conflit s’enlise sans aucune perspective de dénouement.
Le ministère de la Santé garde le silence. Mokhtar Hasbellaoui a évité la presse durant ses deux dernières sorties médiatiques. Aucune offre n’a été faite aux résidents depuis plusieurs semaines alors que ces derniers multiplient les appels pour une sortie de crise. Ils se disent prêts à reprendre un dialogue pour peu que des propositions sérieuses leur soient faites.
N. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 15-08-2018

Mesure d’expulsion

Un diplomate arabe en poste à Alger vient de faire l’objet d’une mesure d’expulsion, a-t-on appris de sources fiables. La décision des autorités algériennes aurait été prise suite à une «affaire de mœurs», expliquent nos sources, en ajoutant que

2

Actualités 11:00 | 14-08-2018

PRÉSIDENTIELLE 2019
Seuls 4 candidats déclarés

A près de huit mois de l’élection présidentielle du printemps prochain, on ne se bouscule pas trop au portillon puisque les candidats à la candidature déjà annoncée relèvent, pour leur quasi-majorité, de la pure fantaisie, pour ne pas dire