Rubrique
Actualités

La tutelle exige l’arrêt total de la grève Les résidents reprennent les gardes d’urgences aujourd’hui

Publié par Nawal Imès
le 13.06.2018 , 11h00
678 lectures

Les médecins résidents reprennent les gardes d’urgences entre 16 heures et 18 heures dès ce matin. La décision a été prise afin de favoriser un climat propice au dialogue.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le ministère de la Santé exige plus des grévistes. Il conditionne la reprise des discussions par l’arrêt total de la grève. Une fois de plus, les médecins résidents font un pas vers l’apaisement. Le Collectif autonome des médecins résidents (Camra) affirme faire preuve de bonne volonté. Dans un communiqué rendu public hier, le Camra explque que cette décision est «un signe de bonne volonté en réponse à la promesse de dialogue affirmée par le ministre de la Santé lors de ses interventions médiatiques et un moyen de trouver une issue favorable et rapide à cette crise qui n’a que trop duré et dont nos patients et la famille médicale sont les premières victimes». Et d’ajouter que «La situation dramatique dont souffrent quotidiennement nos hôpitaux et qui n’ira qu’en s’accentuant à l’approche de la saison estivale, devant la fatigue et l’exaspération de nos aînés mobilisés durant tout le mois sacré et à quelques jours de l’Aïd el-Fitr».
De son côté, le ministère de la Santé assurait hier qu’aucune rencontre n’avait été programmée avec les représentants des résidents. Le dialogue, insiste le département de Hasbellaoui, ne reprendra qu’une fois un retour à la normale. Les résidents faisaient savoir dimanche qu’ils étaient prêts à faire des concessions pour peu que la tutelle offre de son côté des garanties. Il y a plus d’une semaine, les médecins résidents avaient déjà pris cette décision de reprendre les gardes avant de se rétracter face à l’absence de toute réaction de la part du ministère de la Santé.
Refusant de commenter cette décision, Mokhtar Hasbellaoui a laissé ses proches collaborateurs rappeler qu’il restera intransigeant et que seul un arrêt total de la grève pourrait aboutir au dialogue.
Les médecins résidents avaient décidé de suspendre toute activité au sein des structures hospitalières depuis le 1er mai. Ils attendent depuis un geste de la part de la tutelle pour mettre un terme à un conflit qui dure depuis sept mois.
N. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous