Rubrique
Actualités

SECTEUR DES IMPÔTS Les travailleurs menacent de grève

Publié par Rym Nasri
le 17.08.2019 , 11h00
902 lectures

La rentrée sociale s’annonce bien mouvementée. Le personnel du secteur des impôts prévoit déjà une grève nationale, dès le début septembre prochain.
Le syndicat du personnel du secteur des impôts, affilié à l’UGTA (Union générale des travailleurs algériens) menace d’une grève nationale de trois jours à partir du 8 septembre prochain. Selon lui, une liste de revendications des travailleurs du secteur reste non satisfaite.
Dans un communiqué rendu public, l’organisation syndicale accuse la tutelle d’avoir non seulement ignoré les revendications des travailleurs du secteur des impôts, mais aussi de ne pas avoir respecté les clauses de l’accord signé avec la tutelle.
Elle rappelle ainsi la liste des revendications établie notamment l’élaboration du statut particulier révisé de l’administration fiscale, et la loi concernant les postes spécifiques ainsi que la loi de la nouvelle structuration : DGE, CPI, CDI.
Il est également question de l’intégration des contrats pré-emploi à titre exceptionnel ou à titre de recrutement direct.
Le syndicat évoque également l’augmentation du taux de rendement de 35% à 40% et celle de la prime de rendement destinée pour les wilayas du Sud et du Grand Sud qui «a été supprimée», précise-t-on.
Autre revendication des travailleurs des impôts : l’octroi d’un prélèvement sur les vignettes automobiles et les timbres fiscaux selon le droit d’enregistrement et d’impression, avec la création d’une prime de 3% du revenu fiscal distribuée équitablement aux employés.
Dans le cas où ces revendications ne sont pas prises en charge, le syndicat du personnel du secteur des impôts compte durcir son mouvement. Il envisage, ainsi, d’entamer une grève nationale illimitée à partir du 17 septembre prochain.
Rym Nasri

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Entretien 11:00 | 19-02-2020

Farid Alilat, auteur de Bouteflika. L’histoire secrète :
«Bouteflika est un cachotier qui n’a pas d’amis»

Farid Alilat, journaliste au Matin dès le début des années 1990, est l’auteur d’un ouvrage, Vous ne pouvez pas nous tuer, nous sommes déjà morts, paru en 2002 chez Calmann-Lévy où il relate les tragiques événements

2

Régions 11:00 | 20-02-2020

Poisson lièvre
Les marins-pêcheurs de Tipasa appellent à la vigilance

C'est à la fin du mois de janvier 2020 qu’un petit métier de 4.80 mètres avait pêché un poisson de type rare, sur la côte de Tipasa ; il s’agissait du «poisson lièvre» que des marins de Damous avaient remonté dans leurs filets. M’hamed