Rubrique
Actualités

Selon Abdelghani Zaâlane L’espace aérien national a enregistré 506 000 mouvements de vols en 2018

Publié par Salima Akkouche
le 11.02.2019 , 11h00
428 lectures

Le ministre des Transports et des Travaux publics a indiqué que 506 000 mouvements de vols ont été enregistrés l’année dernière. Abdelghani Zaâlane qui a installé hier le comité national de facilitation du transport aérien et celui de la Sûreté de l’aviation civile a indiqué que le nouvel aéroport d’Alger sera inauguré bientôt par le Président Bouteflika. Le ministre a annoncé aussi l’arrivée, en mars ou avril prochains, du premier bateau privé de transport de marchandises, suite à l’ouverture du fret aérien et maritime au privé.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Le survol de l’espace aérien algérien est visiblement très prisé. Selon le ministre des Transports et des Travaux publics, le flux des mouvements de survols de l’espace aérien national est très important. L’Algérie, dit-il, enregistre entre 250 000 et 300 000 survols annuellement.
L’année dernière, 268 000 survols et 238 000 survols avec escales ont été effectués sur notre espace aérien. Abdelghani Zaâlane, qui a animé un point de presse hier en marge de l’installation du Comité national de facilitation du transport aérien et du Comité national de sûreté de l’aviation civile, a indiqué que la question de l’open sky n’est toujours pas à l’ordre du jour. «Nous serons membres de l’Union africaine et l’Union affricaine a ouvert son ciel à la concurrence mais nous ne sommes pas dans l’obligation de faire la même chose et d’ouvrir notre ciel aux compagnies étrangères. La concurrence est très rude dans ce domaine, et nous le ferons une fois que nous serons prêts», a déclaré Zaâlane.
Au sujet de l’ouverture du fret aérien et maritime au privé pour le transport de marchandises, le ministre a annoncé l’arrivée du premier bateau d’un opérateur privé (Imedghassen), vers le mois de mars ou avril prochains.
Air Algérie, dit-il, ne peut pas satisfaire toutes les demandes des opérateurs en matière d’exportation de marchandises. L’ouverture de cette activité au privé, poursuit le ministre, permettra de faire baisser la facture de transports de marchandises, assurée actuellement à 97% par des opérateurs étrangers. Son département, dit-il, a reçu quatre demandes d’autorisation de transport de marchandises aérien. «L’ouverture du fret aérien et maritime au privé ne veut pas dire que les armateurs étrangers ne vont plus activer » a souligné Zaâlane. Par ailleurs, le ministre des Transports qui a indiqué que le nouvel aéroport d’Alger sera bientôt inauguré par le Président de la République, sans donner de date exacte, a annoncé que la compagnie nationale qui compte acquérir près de 20 nouveaux avions va ouvrir une ligne aérienne directe entre Alger et les Etats-Unis.
Le nouvel aéroport, dit-il, qui sera un aéroport de transit va transporter 16 millions de voyageurs par an.
La ligne du métro vers le nouvel aéroport sera opérationnelle, selon Zaâlane, vers fin 2022.
Sur un autre volet, le ministre des Transports qui a installé hier le comité national de facilitation du transport aérien et le comité national de Sûreté de l’aviation civile, a indiqué que ces comités seront déployés au niveau des 36 aéroports que compte le pays.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux