Rubrique
Actualités

MARCHÉ PARALLÈLE DE LA DEVISE L’euro repart à la hausse

Publié par Rym Nasri
le 16.07.2019 , 11h00
13971 lectures

Le taux de change de l’euro au marché noir connaît des perturbations ces derniers jours.
Après une inattendue et importante baisse enregistrée il y a deux semaines, ce taux a repris une tendance vers la hausse au square Port-Saïd à Alger, «bourse» informelle de la capitale.
Rym Nasri - Alger (Le Soir) - Tout au long de la rue Abane-Ramdane et sa perpendiculaire, la rue Ksentini qui fait face au square Port-Saïd à Alger, des dizaines de jeunes tripotent des liasses d’argent en dinars, en euros mais aussi en dollars américains.
D’une main experte, ils ne cessent de compter et recompter ces billets. Ce sont les cambistes informels. En quête de potentiels clients, ils ne ratent personne : automobilistes comme piétons.
Installée depuis de nombreuses années, cette «bourse» parallèle de la devise dans la capitale attire beaucoup de monde. Les voyageurs, les étudiants, les hadjis, les trabendistes au cabas, ils viennent tous pour la reconversion du dinar en devise. Ici, les cambistes proposent justement la vente et l’achat de l’euro, du dollar américain, du dollar canadien, de la livre sterling et d’autres devises étrangères.
Dimanche 14 juillet, au square Port-Saïd, la même ambiance régnait. Seul le taux de change qui fait une légère différence d’un jour à un autre.
«A combien il est l’euro aujourd’hui ? », lance un automobiliste à travers sa vitre avant de se garer en deuxième position, pas loin du tribunal Abane-Ramdane. «Pour l’achat, il est à 200, 30 dinars et pour la vente à 190, 90 dinars», lui répond un jeune cambiste.
A la vue d’une certaine déception se dessiner sur le visage de son interlocuteur, le cambiste poursuit : «L’euro a un peu baissé. Avant-hier, la vente était à 200,50 dinars».
Cette précision semble ne pas convaincre le conducteur. «Mais il était à 180 dinars, non ?», demande-t-il encore.
Et au jeune d’expliquer : «Oui c’est vrai, mais il y a quinze jours où l’euro a été vendu à 190 dinars et acheté à 180,20 dinars. Depuis, le taux a augmenté mais comme je vous ai déjà dit, aujourd’hui, il a encore baissé de 0,20.»
L’automobiliste hoche la tête, remercie le jeune cambiste et reprend la route.
Ces scènes se répètent à longueur de journée mais les cambistes informels ne semblent pas agacés par toutes ces questions. Au contraire, ils paraissent être très doués dans l’art de déceler les clients intéressés.
Côté officiel, le taux de change de la devise est tout autre. Les cotations hebdomadaires des billets de banque et des chèques de voyage valables du 14 au 20 juillet communiquées par la Banque d'Algérie, citées par l’APS, révèlent que la valeur de l'euro est de 132,20 dinars à l'achat et de 140,30 dinars à la vente. Durant la semaine allant du 7 au 13 juillet dernier, qui coïncide justement avec la période où l’euro a connu une considérable baisse sur le marché noir, sa valeur a tout de même été de 132,26 dinars à l'achat et de 140,35 dinars à la vente.
Ry. N.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.

2

Périscoop 11:00 | 03-12-2019

Débarquement diplomatique chez Mihoubi

Le candidat du RND à la présidentielle du 12 décembre prochain Azzedine Mihoubi consacrera la journée d’aujourd’hui, mardi, à une série d’audiences qu’il prévoit avec de nombreux ambassadeurs. Entre autres, les ambassadeurs