Rubrique
Actualités

62e anniversaire du congrès de la Soummam L’hommage à Abane Ramdane

Publié par S. A. M.
le 19.08.2018 , 11h00
916 lectures

La mémoire de Abane Ramdane et son apport à la Révolution ont été mis à l’honneur, dans la journée d’hier, à l’occasion de la célébration du 62e anniversaire du Congrès de la Soummam.
L’hommage a été initié par l’association de wilaya qui porte le nom de l’architecte du Congrès de la Soummam en collaboration avec le comité de village Sikh-Oumedour (lieu où a été érigée la statue à l’effigie de A. Ramdane) et la Direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou. Pour Nabila Goumeziane, l’implication de cette institution dont elle est la première responsable revêt une portée pédagogique.
Car, au-delà de l’aspect commémoratif, ces haltes servent à préserver la mémoire et les valeurs de la Révolution, en les transmettant aux nouvelles générations, expliquera-t-elle, insistant, en outre, sur l’importance de perpétuer le souvenir de ceux qui se sont sacrifiés pour l’indépendance du pays, à l’instar de Abane Ramadane «dont le nom se confond avec le Congrès de la Soummam» qui, rappellera cette responsable, constitue un événement charnière dans l’aboutissement, la réussite de la Révolution du 1er Novembre et l’avènement de l’indépendance. Une idée développée par Saïd Khellil, militant politique et acteur du mouvement culturel berbère, dans sa conférence animée dans le cadre de cette commémoration au petit théâtre de la maison de la Culture.
L’orateur remontera aux origines du mouvement nationaliste algérien qui est né au milieu du 20e siècle pour dire que la révolution qui a éclaté le 1er Novembre 1954 n’est pas le fait d’une génération spontanée mais la résultante d’un long processus historique et politique qui a contribué à l’émergence et au mûrissement de l’idée d’indépendance de l’Algérie.
Ce rappel fait, le conférencier s’attellera à mettre en exergue l’importance du Congrès de la Soummam et le rôle joué par Abane Ramdane dans la préparation de cet événement qui constitue un tournant décisif dans l’issue heureuse connue par la révolution armée. Cette rencontre historique qui s’est tenue à Ifri Ouzellaguène, dans la wilaya de Béjaïa, a donné à celle-ci (la Révolution) des assises et une ossature organisationnelle sur les plans politique et militaire qui a permis de la prémunir de l’usure et de l’essoufflement, rappellera le Dr Saïd Khellil. Celui-ci ne manquera pas de déplorer les attaques aux relents révisionnistes des héritiers idéologiques du courant des Oulémas qui s’acharnent à discréditer les résolutions du Congrès de la Soummam et à minorer le rôle joué par Abane Ramdane qui en est l’architecte et l’inspirateur.
Et à l’orateur de souligner ce paradoxe, rapporté par de nombreux historiens, que c’est Abane lui-même, l’architecte du Congrès de la Soummam, qui a converti ces mêmes Oulémas à l’idée d’indépendance, après les avoir convaincus, avec d’autres, à s’engager sous la bannière du FLN révolutionnaire.
S. A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous