Rubrique
Actualités

Prise en charge psychopédagogique des enfants atteints d’une déficience mentale L’investissement privé sera bientôt autorisé

Publié par S. A. M.
le 06.09.2018 , 11h00
417 lectures

Relevant, jusque-là, des prérogatives de l’Etat avec une ouverture sur le mouvement associatif, la prise en charge psychopédagogique des enfants aux besoins spécifiques atteints de déficience mentale sera bientôt ouverte à l’investissement privé.
En visite de travail, dans la journée d’hier, à Tizi Ouzou, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia, a indiqué que ce choix est définitivement tranché au niveau du gouvernement qui ne tardera pas à mettre les formes légales pour une telle option, à travers la promulgation prochaine d’un décret d’application.
L’ouverture d’établissements privés spécialisés dans l’accueil et la prise en charge des enfants mentalement déficients ne signifie pas que l’Etat va se désengager de ses responsabilités à l’égard de cette catégorie de la population, se défend la ministre qui affirme que le secteur privé viendra en appoint au travail qu’effectue le secteur de la solidarité nationale qui, par ailleurs, poursuivra son soutien et son accompagnement au mouvement associatif qui reste pleinement engagé dans ce domaine.
La ministre insistera sur l’encadrement réglementaire strict de l’initiative privée dans le secteur de la solidarité, à travers la mise en place d’un cahier des charges et de préciser que l’Etat exercera son pouvoir de contrôle et d’inspection de ces établissements qui, précisera-t-elle, ne seront pas les seuls à occuper le terrain. « L’Etat s’occupera de ces catégories sociales atteintes de fragilités mentales et psychiques, là où des structures spécialisées du secteur privé n’existent pas», précise encore Ghania Eddalia dont le long périple effectué dans la wilaya de Tizi Ouzou coïncide avec le premier jour de la rentrée scolaire.
Une occasion, pour la ministre, d’aborder la scolarisation des enfants aux besoins spécifiques dans les établissements sous tutelle du ministère de l’Education nationale. Il est établi, selon les chiffres fournis par les services du département ministériel de Ghania Edalia, que le nombre d’enfants déficients mentaux intégrés dans des structures scolaires de l’éducation nationale, pour la présente rentrée scolaire, est de 66 800.
Un chiffre légèrement en hausse par rapport à l’année scolaire 2017-2018 puisqu’ils étaient 65 834 enfants souffrant de fragilités mentales à prendre le chemin des classes.
S. A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Périscoop 11:00 | 24-09-2018

Tliba, persona non grata au FLN

Le célèbre député de Annaba, Baha-Eddine Tliba, est décidément persona non grata au FLN. Lors de la réunion des mouhafedhs tenue samedi dernier au Mouflon d’Or à Alger, le SG du FLN apercevant Tliba dans les alentours lui envoya un