Rubrique
Actualités

FACE À L’IMPASSE POLITIQUE L’ONM appelle à satisfaire les revendications populaires

Publié par Kamel Amarni
le 15.04.2019 , 11h00
918 lectures
L’Organisation nationale des moudjahidine , ONM , appelle à la prise d’une « initiative qui permettra de satisfaire les revendications populaires » , à savoir la mise à l’écart des dirigeants actuels en charge de la gestion de la transition post-Bouteflika que sont Abdelkader Bensalah, Noureddine Bedoui et son gouvernement et Tayeb Belaïz. L’organisation de Saïd Abadou estime que cela y va de la sécurité et de la stabilité du pays.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Dans un communiqué rendu public hier dimanche, intitulé d’ailleurs « La nécessité de répondre à la volonté populaire », la puissante ONM se dit, en effet, « profondément préoccupée et suit avec beaucoup d’inquiétude les développements en cours sur la scène nationale, elle qui est parfaitement consciente de la nature des dangers qui guettent la sécurité et la stabilité du pays, si une initiative n’est pas prise dans le sens de satisfaire les revendications populaires ». Lesquelles revendications, estime l’organisation, « qui sont exprimées à travers les manifestations immenses qui ont concerné les différentes régions du pays ce qui constitue, en fait, un référendum général dont on ne peut occulter l’importance concernant un changement apaisé conformément aux profonds désirs de notre peuple qui aspire à bâtir son avenir sur la base des valeurs pour lesquelles le pays a sacrifié des caravanes de ses enfants, les chouhada et qu’avait proclamées la déclaration du 1er Novembre 1954 qui jetait les jalons d’un futur Etat populaire ». S’adressant au Haut Commandement de l’armée, sans le nommer, il affirme qu’une telle initiative est urgente. « Cette nécessité doit guider l’action de qui de droit, et que les circonstances ont projeté en position d’influer sur le cours des événements .» La révolution populaire qui secoue le pays depuis le 22 février dernier et plus particulièrement les derniers développements consistant, notamment, en le rejet massif et persistant de l’actuel exécutif (Bensalah, Bedoui et tout le gouvernement) et du président du Conseil constitutionnel, en plus de l’élection présidentielle du 4 juillet prochain, feront effectivement dire à l’ONM qu’elle fait sienne « ces revendications qui font l’unanimité nationale ». Et qu’elle considère, en outre, que « toute autre initiative (du pouvoir, ndlr) qui ne prenne pas en considération ces revendications serait de nature à faire encourir à la Nation de dangereux risques sur sa sécurité et sa stabilité et ouvrirait des perspectives à des ennemis de notre peuple , à l’intérieur et à l’extérieur , dans l’environnement régional et à l’échelle internationale et servirait leurs agendas dont on connaît parfaitement les conséquences apocalyptiques sur le présent et le devenir des générations futures de notre peuple ». A rappeler que l’ONM a toujours constitué l’une des organisations les plus importantes sur lesquelles le pouvoir s’appuie , en guise de base sociale.
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-04-2019

Abdelaziz Belaïd, l’invité du forum d’El Moudjahid, tient À l’élection présidentielle
Il défend le système sous couvert de la Constitution et s’attaque à des personnalités

C’est dans un Centre de presse plein qu’Abdelaziz Belaïd est venu défendre, devant les journalistes, ses thèses de sortie de cette crise par la tenue «de l’élection présidentielle urgente», hier au

2

Actualités 11:00 | 22-04-2019

IL CONFIRME LA LEVÉE DE SON IMMUNITÉ PARLEMENTAIRE
Saïd Barkat : «Il faut que justice se fasse»

Le sénateur du tiers-présidentiel Saïd Barkat a confirmé la procédure de levée de l’immunité parlementaire dont il fait l’objet au même titre