Rubrique
Actualités

EL ISLAH «Ni Constituante ni transition»

Publié par Nawal Imès
le 23.09.2018 , 11h00
314 lectures

Ni période de transition ni Assemblée constituante. El Islah plaide plutôt pour un consensus qui mettrait d’accord aussi bien l’opposition que les partis proches du pouvoir. Son premier responsable avoue qu’il ne s’agit pas d’un projet facile à réaliser mais Filali Ghouini est persuadé qu’il ne s’agit pas d’une mission impossible. Sa formation n’a toujours pas tranché en faveur de quel candidat elle appellera à voter pour les présidentielles.
Nawal Imés - Alger (le Soir) - El Islah se démarque des initiatives politiques proposées par les différents partis politiques. Son président dit non à l’assemblée Constituante et s’oppose à toute période de transition. Cette dernière dit-il est porteuse de dangers pour le pays car dit-il, elle menace les institutions et pourrait mener à leur dislocation. El Islah, affirme son premier responsable, ne peut cautionner cela au moment où il milite pour une plus grande stabilité du pays. En réunissant hier les présidents des bureaux de la région centre, le premier responsable d’El Islah a appelé ses troupes à se mobiliser contre ceux qui voudraient remettre en cause la réconciliation nationale et ceux qui menacent la stabilité du pays. La solution, affirme Filali Ghouini, consiste à réaliser un consensus politique dans lequel viendrait se fondre l’ensemble des initiatives politiques qu’elles que soit les partis qui les ont initiées. Cela dit-il nécessitera des concessions de part et d’autres. Une mission difficile, dit-il, mais pas pour autant impossible. Son parti, dit-il, continuera à militer pour ce consensus et fera en sorte de mobiliser les citoyens pour faire face à la défiance politique et le désintérêt d’un grand pan de la société de la chose politique, ce qui ouvre, dit-il, la voie à tous les auteurs de la corruption. Son parti, dit-il, ne désertera pas le rendez-vous électoral qui peut être une véritable occasion pour un consensus national qui mettra d’accord les différentes sensibilités et dans lesquelles se retrouvent toutes les initiatives avec comme objectif l’état de droit et la consolidation des libertés. Le président d’El Islah s’exprimait au cours d’une rencontre ayant réuni les cadres du centre du pays. L’occasion pour lui d’appeler ses troupes à œuvrer en faveur du consensus.
N. I.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-10-2018

ÉVÉNEMENTS DU 5 OCTOBRE 1988
Hanoune répond à Ouyahia

La réponse de Louisa Hanoune à Ahmed Ouyahia ne s’est pas fait attendre. Au premier ministre qui affirmait que les événements du 5 Octobre 1988 avaient mené le pays à l’anarchie, la secrétaire générale du parti des travailleurs répond que c’est faux. Elle appelle

2

Actualités 11:00 | 13-10-2018

AFFAIRE BOUHADJA
Ce qui irrite Abdelaziz Bouteflika

Le président de l'Assemblée populaire nationale irrite au plus haut point le patron d'El Mouradia. Selon une source sûre, l'entourage de Abdelaziz Bouteflika est d'autant plus remonté contre Saïd Bouhadja que, «nous détenons des éléments sûrs que nous

3

Périscoop 11:00 | 11-10-2018

La demande de Riyad

4

Soit dit en passant 11:00 | 11-10-2018

Macron en empêcheur de tourner en rond !

5

Périscoop 11:00 | 13-10-2018

L’affaire Achour revient