Rubrique
Actualités

BRAHIMI, LAMAMRA ET BEDOUI INVESTISSENT LES MÉDIAS Offensive médiatique du pouvoir

Publié par Kamel Amarni
le 14.03.2019 , 11h00
2024 lectures

Face à l’éclipse générale de ses soutiens traditionnels, en l’occurrence les partis de l’Alliance présidentielle, et l’ensemble des organisations de masse, collectivement tétanisées par l’extraordinaire contestation populaire qui secoue le pays depuis trois semaines, le pouvoir décide de prendre en charge, lui-même, sa propre communication. Jusque-là complètement submergé lui aussi sur ce plan de la communication, le pouvoir mobilise, depuis hier mercredi, son personnel au plus haut niveau pour organiser une offensive médiatique qu’assureront, respectivement, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, le vice-ministre de la Défense nationale Ahmed Gaïd Salah et l’ancien ministre des Affaires étrangères Lahkdar Brahimi qui devrait jouer un rôle de premier plan dans les jours à venir. Cela, en plus de la conférence de presse du nouveau Premier ministre, Noureddine Bedoui, prévue aujourd’hui jeudi, avant même la constitution de son nouveau gouvernement, ce qui est une première en soi ! Mais il faut dire que, depuis les annonces du 11 mars dernier, le pouvoir joue carrément sa survie …
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Société 11:00 | 19-09-2019

La longue traversée vers Djerba !

Le bus qui transportait une partie des vacanciers à destination de Djerba en Tunisie, un séjour organisé par une agence de voyages d'Alger, démarre vers 15 h à partir de la capitale. C'était mercredi 11 septembre, le deuxième

2

Actualités 11:00 | 19-09-2019

La «chkara» au cœur d’une guerre sans précédent
Tliba et le fils Ould-Abbès s’accusent mutuellement

Tliba et le fils Ould-Abbès s’entredéchirent à distance pour tenter d’avoir le dernier mot dans une affaire de corruption où ils risquent de se voir condamner à plusieurs années de prison. 9 septembre 2019. La lutte anti-corruption déclenchée au lendemain de la chute du régime Bouteflika se poursuit inexorablement et s’arrête ce