Actualités / Actualités

MANIFESTATIONS CONTRE LE 5e MANDAT À EL TARF

Plus nombreux que le vendredi passé

Le mur de la peur a été, définitivement, démoli dans la wilaya d’El-Tarf et pour cause, ils étaient, hier, plus de 5 mille citoyens, selon des estimations non exhaustives, à sortir crier leur désaccord et leur totale désapprobation à l’encontre du système en place et manifester leur catégorique et irrévocable refus d’un 5e mandat du Président-candidat.
Les citoyens qui se sont donné rendez-vous au niveau du carrefour en face du siège de la Sûreté urbaine, après la prière du vendredi, ont constitué plusieurs processions et se sont ébranlés en empruntant la rue principale de la ville, vers le siège de la commune, puis le siège de la Wilaya. Durant ce long parcours, les manifestants, constitués de jeunes et de citoyens de toutes les conditions et franges sociales, ont scandé des slogans et des mots d’ordre hostiles au 5e mandat.
On pouvait entendre «FLN dégage, non au 5e mandat, Ouyahia assassin». La marche a, par ailleurs, sillonné les artères principales de la ville d’El-Tarf, chef-lieu de wilaya.
Par ailleurs, la ville de Dréan a connu, également, une marche similaire où les citoyens ont entamé une marche du quartier populeux l’Ecotec vers le centre-ville. Ils étaient plus de 1 000 personnes. Selon des observateurs avertis, les marches qui se sont déroulées dans les différentes villes d’El-Tarf ont drainé des foules plus nombreuses et plus compactes que celles du 22 février dernier. Une remarque de taille qui renseigne sur le fait que le front du refus du 5e mandat prend chaque jour de l’ampleur. Les services de sécurité ont laissé faire et ne sont pas intervenus.
Daoud Allam