Actualités / Actualités

Éducation

Protocole spécial hygiène et sécurité sanitaire en milieu scolaire

Le ministère de l’Education nationale a publié samedi soir le Protocole spécial hygiène et sécurité sanitaire en milieu scolaire.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Un protocole décidé suite à l’épidémie de choléra. Il aura fallu donc qu’une épidémie apparaisse et que des parents d’élèves demandent le report de la rentrée scolaire par peur de la propagation de choléra pour que le département de l’éducation songe à recommander aux établissements d’assurer les bases d’hygiène.
Le protocole prévoit la création de cellules d’hygiène et de sécurité sanitaire au niveau des Directions de l’éducation qui seront présidées par les secrétaires généraux des académies et qui regrouperont des responsables de l’activité sociale et de la santé scolaire, les médecins coordinateurs des Unités de dépistage, les inspecteurs de l’administration, les inspecteurs de l’alimentation scolaire et les directeurs des centres d’orientation.
Le ministère de l’Education souligne que les cellules de santé et d’hygiène auront une mission d’information et de prévention et devront identifier les besoins des établissements en moyens et matériaux nécessaires à l’hygiène en milieu scolaire et organiser des campagnes de sensibilisation à l’hygiène et la prévention sanitaire.
Le département recommande également aux directeurs des écoles, aux enseignants, aux médecins et aux parents d’élèves de veiller à ce que les élèves se lavent les mains avant d’entrer en classe et avant et après les repas. Le protocole explique donc les bases de l’hygiène. Pourtant, lors de l’annonce de la création d’un protocole avec les directeurs de l’éducation, la ministre de l’Education nationale a indiqué qu’il expliquera les mesures de prise en charge et d’intervention dans les situations d’urgence et de crise comme les maladies et les perturbations climatiques.
Le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique estime, d’ailleurs, que ce protocole ne peut rien changer à la situation des établissements scolaires tant que les moyens humains manquent. «Ce qu’il faut ce sont des agents d’entretien et de l’eau en permanence dans les établissements pour éviter des épidémies», a déclaré Meziane Meriane qui dit que les établissements souffrent d’un énorme manque d’agents d’entretien.
S. A.