Rubrique
Actualités

ACCUSÉ D’AVOIR ENVOYÉ SON ÉPOUSE POUR ACCOUCHER EN FRANCE Silence chez Hasbellaloui

Publié par Salima Akkouche
le 23.09.2018 , 11h00
7435 lectures

Le ministre de la Santé ne compte pas réagir aux déclarations du président du RCD qui l’a accusé d’avoir envoyé son épouse pour accoucher en France. Mokhtar Hasbellaloui qui crée le buzz sur internet opte pour le silence et ne compte visiblement pas enflammer la polémique. «Il n’a rien à dire à ce propos », nous a répondu la cellule de communication du ministère de la Santé.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - On ne saura donc pas pour le moment s’il s’agit d’une info ou d’une intox. Hasbellaoui préfère ignorer les déclarations de Mohcine Belabbas. Ce dernier qui s’est exprimé en marge des travaux de la deuxième session du conseil national de son parti a déclaré que «plus aucun responsable officiel ne se soigne dans le pays. Il y a même ceux qui optent pour l’Europe pour un simple accouchement ; le ministre de la Santé lui-même donne le parfait exemple en envoyant sa femme en France pour un acte aussi banal». Le premier responsable de la santé aurait, selon les mêmes déclarations, effectué ce voyage pendant que le pays vivait sous la psychose de choléra, ce qui expliquerait le silence du ministre de la Santé pendant toute la semaine de l’annonce de l’épidémie. Contactée hier, la cellule de communication du ministère de la Santé, après concertation avec ce dernier, nous a répondu «que le ministre de la Santé ne compte pas réagir ni faire une déclaration à ce propos». Cependant, dans son entourage, on n’exclut pas une réaction du ministre au cours de la semaine en cours. Le ministre de la Santé qui a fait les Unes de plusieurs journaux hier et qui continue de faire le buzz sur les réseaux sociaux ne veut certainement pas enflammer la polémique davantage. D’autant plus que Mokhtar Hasbellaoui n’est pas à son premier scandale. Il y a quelques semaines, il a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux et dans les médias, suite à sa surprenante déclaration sur le monde animal, en étant interrogé sur le décès d’une enseignante dans la wilaya de Ouargla suite à une piqûre de scorpion et faute de manque de sérum antiscorpionique. Le ministre de la Santé n’arrête pas de surprendre. On s’en souvient de sa première sortie après l’annonce de l’épidémie de choléra. Hasbellaoui qui a effectué une visite dans la wilaya de Blida pour sa première conférence de presse a pris l’engagement d’éradiquer la maladie au bout de trois jours. Le lendemain, son département publie un communiqué de presse pour démentir les comptes rendus des journalistes. Pourtant, il ne s’agit pas d’une mauvaise interprétation, puisque le ministre de la Santé a fait sa déclaration devant des caméras des chaînes de télévisions.
S. A.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 09-12-2018

Une garde rapprochée pour Belkhadem

Depuis une semaine, Abdelaziz Belkhadem bénéficie d’une garde rapprochée et d’un véhicule de service. Il faut dire que jusqu’ici, ces moyens lui avaient été retirés au lendemain de son éviction du poste de secrétaire

2

Actualités 11:00 | 09-12-2018

VISITE DE MOHAMMED BEN SALMANE À ALGER
L'enjeu était pétrolier

En arrivant à Alger, le prince saoudien était animé d'intentions qui semblent aujourd'hui bien plus évidentes qu'elles ne l'étaient. En crise politique avec plusieurs Etats membres de l'Opep, Mohammed Ben Salmane est venu solliciter l'aide de l'Algérie en vue des négociations serrées qui s'annonçaient. Tous les éléments du puzzle se sont mis en place. Les événements survenus à la suite du déplacement de Mohammed Ben Salmane l'ont bien prouvé, le roi d'Arabie Saoudite a chargé

3
4

Pousse avec eux 11:00 | 09-12-2018

Ah’chem chouia !

5