Rubrique
Actualités

Lutte antiterroriste Une cache contenant une bombe artisanale détruite à Aïn Defla

Publié par LSA
le 09.08.2018 , 11h00
220 lectures

Une cache contenant une bombe de confection artisanale a été détruite mardi par un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP), a indiqué hier le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.
 «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire a découvert et détruit, le 7 août 2018 à Aïn Defla (1re Région militaire), une cache contenant une bombe de confection artisanale, des téléphones portables et d’autres objets», précise la même source.
Par ailleurs, et dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’Armée nationale populaire, «a appréhendé, en coordination avec les services de Sûreté nationale, à Tamanrasset (6e RM), 2 narcotrafiquants à bord d’un véhicule tout-terrain, en possession d’une importante quantité de psychotropes s’élevant à 29 600 comprimés».
De leur côté, des gardes-frontières et des éléments de la Gendarmerie nationale «ont saisi, à Tlemcen (2e RM), une quantité considérable de kif traité s’élevant à 3 quintaux et 13 kilogrammes».
Dans le même contexte, un détachement de l’Armée nationale populaire «a arrêté, à In Guezzam (6e RM), 7 contrebandiers et saisi un véhicule tout-terrain», tandis qu’un autre détachement de l’ANP «a appréhendé, à Biskra (4e RM), un contrebandier et saisi un camion chargé de 31.8 quintaux de tabac».
En outre, des gardes-frontières «ont saisi à El-Kala (5e RM), 3 équipements de pêche illicite, du matériel de plongée et 1.5 kilogramme de corail», tandis que des éléments de l’ANP «ont appréhendé 8 immigrants clandestins de différentes nationalités à Tlemcen», rapporte le communiqué.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 21-03-2019

SITUATION POLITIQUE
L’après-Bouteflika a déjà commencé

L’Algérie assiste aujourd’hui à une succession d’évènements politiques donnant l’impression que le pays s’est déjà projeté dans l’après-Bouteflika. Le sort de l’Algérie se jouerait-il actuellement à l’étranger ? Loin de l’effervescence des rues algériennes, des manœuvres de dernière minute d’un pouvoir acculé et désirant s’assurer une sortie honorable, deux diplomates bien

2

Périscoop 11:00 | 21-03-2019

La chute du dinar

Depuis exactement un mois, le dinar algérien a perdu 10% de sa valeur face à l’euro. En effet, l’euro s’échange actuellement au marché noir à 220 DA. Selon les cambistes, cette inflation est due à la ruée vers la devise