Rubrique
Actualités

Alors que le procureur fait appel de l’acquittement de Samir Benlarbi Une trentaine de manifestants relaxés hier

Publié par Karim Aimeur
le 13.02.2020 , 11h00
1404 lectures
Photo : Samir Sid

Il semble que le procureur du tribunal de Bir-Mourad-Raïs, qui avait requis une peine de trois ans de prison ferme contre l’activiste Samir Benlarbi, ne soit pas satisfait de l’acquittement prononcé le 3 février par le juge du même tribunal en faveur de l’activiste.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a annoncé, hier mercredi, que le procureur a fait appel contre le verdict, contestant ainsi la libération de Benlarbi.
Arrêté le 16 septembre 2019 et placé sous mandat de dépôt le lendemain pour «atteinte à l’unité du territoire national» et «diffusion de tracts susceptibles de porter atteinte à l’intérêt national», Samir Benlarbi a été innocenté par le juge et a retrouvé la liberté le 3 février dernier.
La décision du procureur de faire appel va-t-elle inciter le juge à revoir son verdict ou celui-ci maintiendra-t-il sa décision ? Au moment où le procureur du tribunal de Bir-Mourad-Raïs conteste la relaxe d’un activiste du mouvement populaire, le juge du tribunal de Aïn Témouchent a prononcé l’acquittement de 30 manifestants poursuivis pour «attroupement et entrave au bon déroulement de l’élection présidentielle» du 12 décembre dernier.
Toujours hier, le CNLD a annoncé d’autres relaxes en faveur des manifestants du mouvement populaire. Ainsi, le juge du tribunal de Souk Ahras a relaxé les deux activistes Djaffri Abdelouaheb et Dif Abderrahmane.
A Constantine, le procès de l'activiste et journaliste Abdelmoundji Khellad, prévu hier devant le juge d'instruction du tribunal d'Ezaïdia, a été renvoyé au 11 mars prochain.
Un autre procès est programmé le 16 février au tribunal de Tiaret. Il concerne, selon le CLND, l'ex-détenu Mabrouk Saâdi, poursuivi pour «complot contre l'État et intelligence avec l'ennemi».
Alertant sur l'étudiant et militant de la Laddh de Tlemcen, Mokhtar Imad, «kidnappé par des éléments de police chez lui à la maison et embarqué vers une destination inconnue», la même source a annoncé que le procès de Djamel Merzoug est programmé0 pour aujourd’hui jeudi au tribunal d'Oum-el-Bouaghi.
Quant au procès du détenu Riyad Ouachene (en détention provisoire depuis le 27 novembre) et des deux activistes Sayeh Younès et Islam Sadoudi, il est programmé pour le mercredi 19 février prochain au tribunal de Médéa. La même journée, la chambre d'accusation du tribunal de Relizane va étudier la demande en appel au sujet du contrôle judiciaire de l'activiste Ameur Amar Youcef, qui a été placé sous contrôle judiciaire suite à son arrestation le jeudi 12 décembre 2019.
Toujours le 19 février, la chambre d'accusation du tribunal de Oued Rhiou (Relizane) examinera le dossier des deux activistes Khaldi Yacine et Abdallah Benaoum.
K. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 11:00 | 15-02-2020

Santé
Les exercices abdos-fessiers

Allongez-vous sur le dos et amenez les jambes vers les fesses en pliant les genoux. Posez les pieds à plat et plaquez le bas du dos (lombaires) au sol. - Croisez les bras et posez les mains sur la poitrine.

2

Périscoop 11:00 | 15-02-2020

L’instruction de la Banque d’Algérie ignorée

Si, par exemple, la BDL a jugé bon d’informer sa clientèle, à travers un communiqué, de l’allègement de la procédure pour l’ouverture de comptes bancaires, il n’en est pas de même pour certaines succursales

3

Périscoop 11:00 | 12-02-2020

Pas de Saint-Valentin à Saïda !

4

Soit dit en passant 11:00 | 15-02-2020

Un vent de Hirak pour renoncer à l’exil ?

5

Actualités 11:00 | 15-02-2020

JUSTICE

Anis Rahmani et Laïd Benamor incarcérés