Actualités : REAMENAGEMENT DU GOUVERNEMENT FIN DECEMBRE
Pas de grands chamboulements en vue


Le remaniement gouvernemental, attendu et annoncé depuis des mois, interviendra finalement fin décembre. Juste après la signature de la loi de finances 2005 par le président Bouteflika. C’est ce qu’indique une source bien informée qui relativise l’importance de ce réaménagement dans l’Exécutif.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Notre source croit savoir, en effet, que rien n’est définitivement tranché s’agissant des restructurations des départements ministériels. Ce, même si l’on s’attend, de même source à une réduction des effectifs ministériels. Ceci étant, notre source ne s’attend pas non plus à une révolution dans la configuration du gouvernement. Si Ahmed Ouyahia garde finalement la chefferie du gouvernement “alors qu’il était effectivement question, à un moment donné, qu’il la cède”, les super ministres du président garderont, eux, tous les portefeuilles clés. L’homme fort du cercle présidentiel, Noureddine Yazid Zerhouni ne quittera pas l’Intérieur. Idem pour Belkhadem aux Affaires étrangères. L’économie demeurera par ailleurs, la chasse gardée des technocrates du clan présidentiel. Une espèce de statuquo qui traduit, selon notre source, la reprise “des choses en main” par le directeur de cabinet Larbi Belkheir qui garde, ainsi le gros de ses “proches”, à commencer par le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia. Le “recul” du frère du président, Saïd Bouteflika a grandement facilité les choses. “Ce dernier ne s’occupe plus que du système informatique de la présidence de la République. Depuis, l’on est revenu à une sorte de fonctionnement plus ou moins normal au niveau de la première institution du pays.”
K. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable