Actualités : RND
Conférence sur le rôle des médias dans l’activité partisane


Le siège national du Rassemblement national démocratique (RND) a abrité hier une conférence nationale sous le thème de «Rôle des médias dans l’activité du RND». Cette rencontre a regroupé les responsables locaux du parti chargés de la communication au sein de la formation d’Ouyahia.
Miloud Chorfi, porte-parole du RND, a d’emblée souligné «l’importance de la communication partisane pour éclairer l’opinion publique». Pour lui, «les derniers événements ont démontré que les médias peuvent influencer négativement ou positivement sur l’opinion publique selon qu’ils (les médias, ndlr) rapportent fidèlement ou déforment la réalité ». Conscient de la contribution non négligeable du volet communication dans toute activité politique, le RND a, selon Miloud Chorfi, mis en place un plan d’action qui sera mis en œuvre progressivement. Celui-ci comprend entre autres des rencontres de sensibilisation en direction des militants du RND sur le rôle de l’information dans l’activité partisane, le lancement d’une revue interne du parti ainsi que l’établissement de relations privilégiées avec les titres de la presse dont «la ligne éditoriale est conforme avec notre l’idéologie». Présent à cette conférence, l’ex-député et actuel membre du conseil national du RND, Azzedine Mihoubi, a mis l’accent sur la nécessité de l’emploi d’une «langue partisane » accessible au grand public. «Un mélange entre l’arabe classique et dialectal qui permet de toucher un maximum d’auditoire », a-t-il indiqué. La meilleure méthode de communication doit, selon Azzedine Mihoubi, prendre en considération les spécificités linguistiques régionales et locales. L’aboutissement du message partisan dépend également du moment, de la durée et du support de communication utilisé. En considérant en outre que «le silence peut constituer une méthode de communication » parfois très fiable. «L’information est la colonne vertébrale de l’activité partisane», a résumé quant à lui Amar Zeghrar. Il précisera à ce propos que «l’improvisation reste l’ennemi numéro un de la réussite de toute politique de communication ».
K. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable