Samedi 04 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Le Soir Mobile
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
FNA
Moussa Touati exclut trois députés

Pour sa 5e assemblée ordinaire du Front national algérien (FNA), le président du parti, Moussa Touati qui, dans un long discours, est revenu sur plusieurs points dont le chômage, le manque de postes budgétaires, d’infrastructures éducatives et universitaires ainsi que la gestion de son parti et les dernières accusations à son encontre par un membre de son exécutif, Benseguine Ahmed, député de Mila. Moussa Touati a également passé en revue la gestion du pays, la réconciliation nationale, l’amnistie générale ainsi que les problèmes internes à son parti. Suite...


MADJLISS ECHOURA DU MOUVEMENT EL ISLAH
Djaballah appelle à la tenue d’une session extraordinaire

Le leader d’El Islah a appelé les membres du Madjliss Echoura à une session extraordinaire. La date du 9 décembre prochain a été retenue pour cette réunion-crise qui ne pourra faire l’impasse sur le conflit qui oppose la direction du mouvement Islah à quelques cadres et proches de Abdallah Djaballah. Suite...


RND
Conférence sur le rôle des médias dans l’activité partisane

Le siège national du Rassemblement national démocratique (RND) a abrité hier une conférence nationale sous le thème de «Rôle des médias dans l’activité du RND». Cette rencontre a regroupé les responsables locaux du parti chargés de la communication au sein de la formation d’Ouyahia. Suite...


10e CONGRES DE L'ONM
Entre non-dits et révélations

Le dixième congrès de l’Organisation nationale des moudjahidine s’est poursuivi durant ce week-end au Palais des nations. Un congrès auquel ont participé près de 1400 membres de la famille révolutionnaire mais qui a également été marqué par l’absence d’un grand nombre de personnalités historiques. Suite...


MOHAMED CHAFIK MESBAH AU "SOIR D'ALGERIE"
“J’ai commis des erreurs d’appréciation”

Dans un entretien accordé à notre journal et publié en plusieurs parties, le politologue Mohamed Chafik Mesbah révise certaines de ses analyses et se livre à un tour d’horizon sur la conjoncture nationale : «Il fallait laisser passer la curée. L’ordre naturel des choses reprend ses droits et il devient possible de s’aventurer dans la sphère de la raison». Après un long silence consacré au réexamen de certaines analyses qu’il avait développées avant le dernier scrutin présidentiel, Mohamed Chafik Mesbah, politologue et officier supérieur de l’ANP à la retraite, accepte, dans l’entretien qu’il nous a accordé, de procéder à son autocritique – sur le plan conceptuel, comme il le précise - tout en apportant un éclairage complémentaire sur les évolutions de conjoncture.
Entretien réalisé par Hani Mostghanemi, 1re partie
Suite...


JOURNEE MONDIALE DES PERSONNES HANDICAPEES
1 898 834 handicapés en 2010

Ils seront près de 2 millions de handicapés en 2010. Eux, ce sont les handicapés dont le sort focalise l’attention des différents responsables, en particulier, et la société civile, en général, une fois par an. Ceci, pour rappeler qu’il y a une frange de la société qui a besoin d’aide plus qu’une autre. C’est à l’occasion de la Journée mondiale des personnes handicapées, célébrée le 3 décembre qu’on évoque les statistiques relatives à cette catégorie et les mesures, ou promesses de l’Etat. Suite...


UNE SECOUSSE TELLURIQUE ENREGISTREE MERCREDI AU NORD DE BOUMERDES
Il s’agit d’une réplique du séisme du 21 mai 2003 selon le CRAAG

La terre a encore tremblé dans la région de Boumerdès mercredi dernier à 18h42. La secousse ressentie sur des dizaines de kilomètres à la ronde a ébranlé la population encore sous le choc de la violente secousse tellurique du 21 mai 2003. Suite...


BOUMERDES
Plus de peur que de mal

C’est ce qui ressort des différents témoignages recueillis à Boumerdès, quarante-huit heures après la secousse tellurique, fortement ressentie par les habitants de la ville et ses régions limitrophes. Dans les quartiers, une heure avant la prière du vendredi, ce n’est pas la foule. Seuls quelques cafés, pizzerias, taxiphones ou magasins sont demeurés ouverts, accueillant les rares clients qui égrènent les minutes avant d’accomplir la prière de vendredi. Les maîtresses de maison, elles, sont absorbées par le “grand ménage”. Suite...


LE CONSEIL SUPERIEUR DE LA MAGISTRATURE SE REUNIRA AUJOURD'HUI
Des dizaines de magistrats devant le conseil de discipline

Le Conseil supérieur de la magsitrature, l’instance suprême de la justice algérienne, se réunira, aujourd’hui samedi, sous la présidence de son vice-président, le ministre d’Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Belaïz, en l’absence de son président, Abdelaziz Bouteflika. Suite...


PRIVATISATION DES EPE
Bouteflika préfère l’option de partenariat

Dans son intervention faite devant les congressistes de l’ONM, le président de la République n’a pas raté l’opportunité pour évoquer la question économique, dont la question de la privatisation des entreprises publiques économiques (EPE) occupe le devant de la scène médiatique. Suite...


CONCLAVE DE LA CADC
Veillée d’armes chez les arouch

Les coordinations des arouch de Tizi-Ouzou donnent tout l’air d’éviter l’effritement du mouvement et de ne pas se faire victimes suite aux “dommages collatéraux” produits après l’effet 8 avril. Ils l’ont fait savoir, ce jeudi, lors du conclave extraordinaire, tenu à Fréha (est de Tizi-Ouzou), en présence des parents de martyrs du Printemps noir. Une position de force que la CADC compte occuper en vue d’amorcer une nouvelle ère à travers de nouveaux actes de refondation. Et ce, avec l’implication d’énergies nouvelles, notamment, les parents des victimes, épine dorsale d’une contestation populaire. Suite...


REAMENAGEMENT DU GOUVERNEMENT FIN DECEMBRE
Pas de grands chamboulements en vue

Le remaniement gouvernemental, attendu et annoncé depuis des mois, interviendra finalement fin décembre. Juste après la signature de la loi de finances 2005 par le président Bouteflika. C’est ce qu’indique une source bien informée qui relativise l’importance de ce réaménagement dans l’Exécutif. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site