Mercredi 08 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
M. HAMLAOUI, MINISTRE DELEGUE A LA PARTICIPATION
“100 entreprises privatisées à la fin de l’année”

En marge de la 25e session du CNES, le ministre délégué à la Participation a affirmé que son département avait reçu 400 manifestations d’intérêt concernant les entreprises à privatiser mais que certaines n’étaient pas bien formulées. Ce qui est certain cependant, c’est qu’une centaine d’entreprises seront privatisées. Le ministre délégué a affirmé que pour l’heure, il n’existait pas d’opposition de la part du partenaire social.
N. I.
Suite...


SALAH DJENOUHAT, CHARGE DE L'ORGANIQUE A L'UGTA
“La tripartite se tiendra vers le 20 janvier”

“Il y a une situation économique et des orientations avec lesquelles nous devons composer. Nous ne pouvons pas fermer les yeux. En tant que syndicat, nous avons pour mission de préserver les intérêts des travailleurs. Nous avons établi un cahier des charge sur lequel le gouvernement est d’accord avec nous en matière de privatisation. Suite...


“Le droit à la grève a été dévoyé”

M. Ouyahia n’a pas hésité à fustiger hier les syndicalistes qui usent de manière “abusive” du droit de grève, considérant que “certains syndicats, après avoir obtenu des hausses de salaires de l’ordre de 20% continuent de s’octroyer le droit d’appeler à des grèves illimitées”. Au sujet des salaires, le chef du gouvernement a été on ne peut plus clair : la Fonction publique ne peut entrer en concurrence avec le secteur privé car “l’Etat sera à coup sûr le seul perdant”. Un message adressé aux syndicalistes du secteur de la santé qui avaient appelé à un débrayage, nécessitant l’intervention énergique des pouvoirs publics.
N. I.
Suite...


CODE DE LA FAMILLE
“La nouvelle mouture sera adoptée”

Commentant le rapport consacré à la place de la femme dans le marché du travail, le chef du gouvernement a affirmé que la nouvelle mouture du code de la famille sera adoptée. Le texte sera “conforme aux engagements de l’Algérie au plan international et aux valeurs ancestrales du peuple”. Se réjouissant des conclusions du rapport du CNES, le chef du gouvernement a tenu à rappeler que depuis l’indépendance, la gent féminine s’est imposée dans plusieurs secteurs, citant pour exemple celui de la magistrature où 30% des magistrats sont des femmes.
N. I.
Suite...


LE SG DE LA FNTR
“Pas touche à l’argent des caisses !”

Le secrétaire général de la Fédération UGTA des retraités, Azzi Abdelmadjid, a mis l’accent sur la nécessité de ne pas toucher à l’argent des caisses de la Sécurité sociale et de retraite, certes excédentaires, avec plus de 50 milliards de dinars, mais déséquilibrées en matière de répartition et dont les fonds proviennent des cotisations des travailleurs et des employeurs. Une manière de rejeter la proposition du gouvernement relative à la ponction dans les caisses de la CNAC et devant être inscrite dans le projet de loi de finances 2005.
C. B.
Suite...


MOURAD REDJIMI, MINISTRE DE LA SANTÉ
“La loi sanitaire sous peu”

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Redjimi, a indiqué que la loi sanitaire sera finalisée et présentée à l’aval gouvernemental et parlementaire avant la fin du premier trimestre 2005 et comportera des mesures favorables aux assurés sociaux et aux démunis. Le ministre de la Santé a indiqué par ailleurs que des missions d’inspection ont eu lieu au niveau des cliniques privées et qu’il recevra avant peu les rapports sur ces inspections.
C. B.
Suite...


AHMED OUYAHIA L'A AFFIRME HIER
“Le prix du pain n’augmentera pas”

Le chef du gouvernement, M. Ahmed Ouyahia, a affirmé hier, lors de l’ouverture des travaux de la 25e session plénière du CNES, qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix du pain mais que les citoyens doivent s’attendre progressivement à la hausse des prix du carburant, de l’eau et de l’électricité. Par ailleurs, si la loi sur les hydrocarbures sera révisée, la privatisation ne concernera pas la Sonatrach et la SNTF. Suite...


OUVERTURE DE LA 25e SESSION DU CNES
“Le pays est en panne de solutions”

C’est un bilan plutôt mitigé qu’a dressé le président du CNES. L’absence de visibilité et d’un “projet économique consensuel” fait de l’ombre à une situation d’embellie financière jamais égalée. C’est le constat de Mohamed-Salah Mentouri, président du CNES, à l’ouverture de la 25e session. Suite...


UGTA
L’année 2005 décisive pour Sidi-Saïd

Une conférence nationale des cadres syndicaux de l’UGTA sur la question économique aura lieu au début de l’année 2005, a-t-on appris de source syndicale sûre. Selon cette source, cette rencontre, qui sera précédée par une rencontre organique, en l’occurrence la réunion de l’état-major de la Centrale syndicale (secrétaires généraux des fédérations et de wilaya), sera suivie un mois plus tard par la tenue de la réunion de la Commission exécutive nationale (CEN), instance suprême entre deux congrès. Suite...


UN COMMANDANT DE NAVIRE REVELE :
“Une bombe flottante dans la baie d’Alger”

Après avoir pu “échapper” à l’embarquement sur le Béchar , le Commandant Benrabia tire la sonnette d’alarme sur l’état du R/R Gara Djebilet . Dans une lettre adressée au capitaine d’armement de la CNAN Group, il décrit l’état du Gara Djebilet dont il a refusé de prendre les commandes. Selon ses dires, c’est une véritable bombe flottante du fait qu’il soit en rade en face du quai pétrolier du port d’Alger. Le choix de ce deuxième navire n’est, selon ses déclarations, pas fortuit. Après le Béchar, le Gara Djebilet lui a été affecté. Un autre navire qui se trouve dans un état plus délabré … Suite...


LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ
La gendarmerie fait son bilan

Selon un bilan de la Gendarmerie nationale, les crimes et délits constatés durant le mois de novembre 2004 ont enregistré une relative baisse comparée à l’exercice du mois de novembre de l’année écoulée. Suite...


De l’indignité à la repentance
Par Abdelaziz Rabhi

Mohamed Benchicou, auteur du témoignage le plus aiguisé sur la nature de plusieurs pans de notre système politique, subit depuis plus de 6 mois les affres de la privation de liberté dans une conjoncture nationale marquée par une sorte de “normalisation” à pas forcés de la société politique que tout le monde veut présenter comme une conséquence directe du scrutin du 8 avril dernier. Suite...


TIZI-OUZOU
Un terroriste éliminé à Tadmaït

Un terroriste a été abattu dans la nuit d’avant-hier, lundi, vers 22h30 à la sortie ouest de Tadmaït, par une patrouille de l’ANP, apprend-on de sources sûres. Le terroriste éliminé faisait partie d’un groupe estimé à près d’une dizaine d’éléments. Suite...


DJABALLAH ENTREPREND DE LAMINER LA DISSIDENCE
Test de vérité jeudi

La crise qui couve depuis quelques mois au sein du Mouvement de la réforme nationale (MRN) n’est décidément pas près de s’estomper. Dissident, agissant sous la férule de l’ex-président du conseil consultatif du parti, Mohamed Boulehia et partisans de Abdallah Djaballah poursuivent de se quereller gravement, soumettant par là la structure à rude épreuve organique. Test de vérité pour les uns et les autres ce jeudi à l’occasion de la tenue (ou pas) de la très problématique session du conseil consultatif. Suite...


PROCÈS DE "L'AFFAIRE TKOUT"
Relaxe pour Mohamed Benchicou

Mohamed Benchicou et Abla Chérif, respectivement directeur et journaliste au quotidien Le Matin, suspendu depuis le 24 juillet dernier, ont été relaxés dans l’affaire qui opposait leur journal au ministère de la Défense nationale (MDN) dans l’affaire dite de T’kout. La relaxe a été prononcée hier par le tribunal de Sidi-M’hamed. Pour rappel, cette affaire, jugée le 24 novembre dernier par cette même instance, a été mise en délibéré pour le 7 du mois en cours. Suite...


AU "SOIR D'ALGÉRIE" MOHAMED CHAFIK MESBAH
“J’ai commis des erreurs d’appréciation”
Entretien réalisé par Hani Mostghanemi (5e partie)

«Il faut s’étonner qu’un chef de l’Etat soucieux d’inscrire son nom au fronton de l’histoire puisse s’accommoder de l’équipe de gouvernance actuelle». Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site