Sports : FOOTBALL
DIVISION NATIONALE UNE (14e JOURNÉE)
L’hiver au chaud pour l’USM Alger


L’USM Alger a quasiment assuré le titre honorifique de champion d’hiver, hier, à la faveur de sa victoire sur le MC Oran par 2 à 1 et la défaite inattendue de son rival la JS Kabylie par la plus petite des marges face à la lanterne rouge, le Ghali de Mascara. Les Unionistes comptent désormais sept points d’avance sur leur dauphin. Par ailleurs, les matches derbies CRB-MCA et ESS-ABBA se sont soldés par des scores de parité. Seul le NA Hussein-Dey s’en est sorti à bon compte face à son voisin l’OMR en l’emportant par 1 à 0 et, du coup, enfonce davantage son adversaire, qui ferme la marche en partage avec l’US Chaouia qui a essuyé une lourde défaite devant l’USM Blida, et le GCM. L’ASO Chlef renoue avec la victoire en s’imposant face au CS Constantine par 1 à 0. De son côté, le WA Tlemcen a été tenu en échec par l’USM Annaba (1-1) et se rétrograde à la 7e place en compagnie du MC Oran et de l’USM Blida.
S. M.

L'EXPLOIT DU JOUR

GC MASCARA 1 - JS KABYLIE 0

Le Ghali retrouve le sourire

Stade de l’Unité africaine, pelouse glissante, public moyen, arbitrage de Khelifi assisté de Strati et Benlekhal
But : Zougaâ (55’) GCM
Averts. : Mazri, Hadjari, Benabella (GCM), Boudjakdji, Driouèche (JSK).
GCM : Mokdad, Dahmane (Hadjari II), Hadjari I, Mazri, Akriche, Boukarine, Benabella, Embarek, Zougaâ, Abaci,
Benfetta (Halhal). - Entr. : Mecheri.
JSK : Gaouaoui, Raho, Zazou, Habri, Zafour, Driouèche, Boudjakdji, Bendahmane, Belkaïd, Berguigua, Sesay (Endzanga). - Entr. : Saïb.

Abdallah Mecheri qui n’est certainement plus à présenter avait fait cette déclaration significative quelques jours avant cette rencontre : “Nous serons fixés sur les chances de maintien du GCM après le match test contre la JSK.” Face à un team composé de joueurs chevronnés, le coach mascaréen avait incorporé de jeunes joueurs tels que Benfetta et autre Halhal. Cette performance face à une grosse cylindrée relève de l’exploit et même les inconditionnels du Ghali n’y croyaient pas. Et pour preuve ! Dès l’entame du match l’on pensait que les Canaris n’allaient faire qu’une bouchée de leurs adversaires du jour. Les visiteurs monopolisèrent le ballon et dès la 3’ de jeu, ce fut une chaude alerte dans le camp local suivi de ce tir fulgurant de Bendahmane qui trouvera Mokdad à la parade, côté mascaréen l’on tentait de sortir la tête de l’eau mais en vain. Un but sera refusé aux poulains de Saïb pour horsjeu et juste avant la pause Raho faillit ouvrir la marque mais son tir passe près de la lucarne (45’). Le premier half fut à l’avantage des joueurs kabyles. Dès la reprise, le jeu s’emballe et changement de décor puisque les coéquipiers de Mazri intraitable, reprennent du poil de la bête et renversent la vapeur quand Hadjari I alerte Zougaâ qui, d’une tête imparable, exécute Gaouaoui (55’). C’est l’euphorie dans les tribunes. Belloumi avait apprécié et Mohamed l’aîné des Yessad (ancien joueur) n’en revenait pas. La JSK, surprise, tente de réagir mais la jeunesse mascaréenne tenait bon avec une amélioration sur le plan tactique. Zougaâ encore lui fallit remettre ça à la 70’, les vingt dernières minutes parurent longues aux supporters locaux car les coéquipiers de Bendahmane après avoir accusé le coup, feront le siège devant les bois de Mokdad. Le portier mascaréen aura un réflexe (inouï sur le tir tendu de Bendahmane. A la 79’, Belkaïd verra son tir s’écraser sur la transversale et Mokdad, sur le corner qui s’ensuivit d’une manchette, dégage en corner. Les dieux du stade n’étaient pas avec la JSK et Boudjakdji étrangement seul met dans les décors une balle qui ne demandait qu’a aller au fond des filets (89’). La galerie locale est libérée au coup de sifflet final. A retenir dans cette rencontre le nombre incalculable d’occasions ratées par les Canaris et le brio de Mokdad, certainement le meilleur homme sur le terrain. Contrairement aux rencontres précédentes, les joueurs du GCM ont été combatifs et ont retrouvé un peu de fraîcheur physique.

 

A chaud…

Mecheri (GCM) : “On ne peut qu’être heureux de ce succès qui en appellera d’autres. La JSK a monopolisé le jeu en première période, mais nous avons compensé avec la fraîcheur physique des jeunes en seconde période qui ont fait preuve de combativité et générosité dans l’effort. Nous sommes fiers d’avoir battu la meilleure équipe d’Algérie.

Hanachi (Pdt de la JSK) : “Nous étions venus pour ramener un résultat mais que voulez- vous, nous avons raté beaucoup d’occasions et notre domination fut totale notamment en première période. Je regrette que l’arbitre ait annulé ce but valable. Je félicite Mascara pour son succès”.

 

Lakhdar Belloumi (entraîneur national (adjoint)

“L’espoir est permis”

Rencontré le lendemain du match GCM-JSK, Lakhdar Belloumi a tenu à saluer la victoire de la jeune équipe de Mascara contre les Canaris. Il rendra hommage aux joueurs pour leur combativité comme il a tenu à féliciter Abdallah Mecheri pour ce succès. “Celui-ci est un homme de métier et il sait où il va, qu’on le laisse travailler et que cessent les querelles intestines. Abdallah a besoin de travailler dans la sérénité”, poursuivra-til. “Il est temps de mettre un terme aux ingérences car il y va du salut du GCM”, enchaînera Belloumi. A propos de l’avenir du club, celui-ci conclura que l’espoir est permis pour le maintien. M. Meddeber

 

ACCÈS AUX VESTIAIRES DU STADE DE L'UMA

L’éternel mépris

L’accès aux vestiaires du stade de l’Unité africaine pose problème. A la fin de chaque rencontre, les journalistes éprouvent les pires difficultés pour s’y rendre afin de recueillir les impressions. Bien sûr, la chose n’est pas nouvelle. A la fin de la rencontre GCM-JSK, nous dûmes attendre avec nos confrères une vingtaine de minutes environ devant la porte menant aux vestiaires. Un officier de la Sûreté nous a déclaré : “Nous avons reçu des directives”, puis disparut dans la nature. De l’autre côté, le policier détenant la clé se dérobe. Bizarrement, ce sont les agents de l’ordre public qui compliquent la tâche aux journalistes. Même les dirigeants de l’équipe visiteuse sont pénalisés. Jeudi dernier, un responsable de la JSK était hors de lui et ne comprenait pas le pourquoi de cette situation. Par ailleurs, les personnes qui n’ont rien à faire dans ces lieux se baladent avec facilité avant et après le match et créent parfois l’«embouteillage» dans les vestiaires de l’OPOW de Mascara. M. Meddeber

 

WA TLEMCEN 1 - USM ANNABA 1

L’arbitrage à l’index

Tlemcen, stade des 3 Frères-Zerga, 3000 spectateurs environ, ciel couvert, temps froid, pelouse en bon état. Arbitrage de M. Kestelli assisté de MM. Becheraïr et Samara.
Buts : Boulaïnceur (44’) WAT, Latrèche (SP, 56’) USM An.
Averts. : Besbès (6’), Salhat (27’), Hadjou (79’).
Expulsion : Meribout (47’) (président de l’USM An.)
WAT : Zitouni, Oujdi, Yekhlef, Bougherara, Kherbouche, Hadjou, Chaïb, Hachemi, Boulaïnceur, Benyamina, Hamdi.
Entr. : Benyellès
USMA : Houamed, Boucherit, Besbès, Salhat, Aït Ali, Latrèche, Sebbihi, Loukili, Boudar, Bensaïd,  Athmani. - Entr. : Mouassa.

La rencontre WAT-USMA qui s’est déroulée sous un froid glacial, sous les yeux de l’entraîneur de l’EN, Ali Fergani, fut quand même agréable à suivre, même si peu d’actions méritent d’être signalées au cours des 25 premières minutes, à l’exception de deux coups francs, tirés par le même Yekhlef (3’ et 23’), mais à chaque fois le ballon passera juste à côté des bois. La première occasion nette pour les visiteurs se situera à la 32’ lorsque Bensaïd se retrouvera étrangement seul face au portier Zitouni, mais son tir ira mourir dans les mains de ce dernier. Le même Zitouni va se mettre encore une fois en relief à la 41’ lorsqu’il réussira à annihiler un tir de Bensaïd. Au plus fort de la mainmise d’Annaba sur le cours du jeu, les Widadis ouvriront le score à la 44’ par l’insaisissable Boulaïnceur qui reprend de la tête un centre de Hachemi, permettant à son équipe de regagner les vestiaires avec un but d’avance. Après la reprise, plus précisément à la 46’, un tir puissant des 20 mètres de Bensaïd est mal intercepté par le gardien Zitouni, le ballon est repris par un attaquant annabi qui marque. L’arbitre assistant lève son drapeau, le but sera refusé. Après de longues palabres, le but sera refusé et Meribout expulsé. Voulant certainement se racheter après sa “bourde” du but refusé à Annaba, l’arbitre Kestelli va pratiquement “offrir” un penalty à Annaba pour une faute pas très évidente. Latrèche se fera un plaisir de le transformer en force et de remettre les pendules à l’heure, on jouait la 56’. Le match va alors s’enflammer au sens sportif du terme et deviendra beaucoup plus engagé, plus ouvert et agréable. A la 75’, un tir des 30 mètres de Hamdi sera mal contrôlé par le gardien Houamed, la tête de Benyamina passera au-dessus. Les dernières minutes verront les deux équipes se porter résolument à l’attaque à la recherche du but victorieux. Si du côté tlemcénien, Benyamina, Hachemi et Tounkob (qui avait remplacé Chaïb) se sont mis en évidence, du côté annabi, le centreavant Bensaïd s’est avéré un véritable poison pour les défenseurs tlemcéniens qui eurent beaucoup de mal à le maîtriser à cause de sa vitesse d’exécution. Un grand vainqueur : le fair-play de tous, joueurs et public. Ammar G.

 

 

LE DERBY DE L'EST

ES SÉTIF 2 - CA BORDJ BOU-ARRERIDJ 2

L’Aigle a failli laisser des plumes

Stade du 8-Mai-1945, temps couvert, affluence nombreuse, pelouse en excellent état, très bonne organisation, arbitrage de M. Berber, assisté de MM. Chettouh et Karoui.
Buts : Fellahi (45+1), Derradj (sp-84’) ESS, Kheddara (45’), Djaref (60’) CABBA
Averts. : Djaref (39’) CABBA
ESS : Benabdelkader, Mahfoudi puis Bensaïd (69’), Khaled puis Benchaïra (69’), Lahlouh, Madoui, Torchi, Achacha, Hadj Aïssa, Saïhi, Derradj, Fellahi puis Laâmèche (52’).
MCO : Kial, Loucif puis Mansour (58’), Laggoune, Benchadi, Houari, Khesrani, Derbal, Mani, Mani, Djaref puis Mir (62’), Kheddara, Nankop. - Entr. : Zekri.

Imed Sellami - Sétif (Le Soir) - Les Sétifiens ont donc une nouvelle fois déçu, les Bordjis ont une nouvelle fois séduit. Les Noir et Blanc semblent bien englués dans une crise de plus en plus profonde. Quant aux Jaune et Noir, ils continuent leur petit bonhomme de chemin. Les Criquets n’ont pas volé leur point, et auraient même pu obtenir mieux en fin de match. Face à des Sétifiens au pied du mur, les Bordjis se sont montrés solidaires, sereins et patients, comme à leur habitude. La première mi-temps a vu les joueurs de Zekri faire circuler le ballon avec très peu de déchets, et prendre constamment le dessus sur les offensives de leurs hôtes. Surpris juste avant la pause par le but égalisateur de l’Entente, ils ont eu le mérite de hausser le rythme dès la reprise. Après leur second but, ils ont quelque peu plié devant la pression sétifienne. Les Criquets ont fait trembler le stade du 8-Mai-1945 par quelques incursions qui auraient pu faire mouche avec un peu plus de réussite. Au final, un match solide, comme d’habitude. Les Criquets ne perdent pas une seconde pour se mettre en route et menacer la défense sétifienne. Sur une erreur monumentale du capitaine Madoui qui remet le cuir directement dans les pieds de Kheddara, ce dernier seul face au gardien rate lamentablement (4’). Les Noir et Blanc réagissent de suite, avec un bon mouvement sur l’aile droite. Hadj Aïssa déborde Loucif et centre pour Fellahi, placé à hauteur du point de penalty. Kial écarte le danger (5’). Face à l’envie bordjie, les Sétifiens peinent à répliquer et se font malmener par leurs hôtes. Il faut attendre le premier quart d’heure pour voir les hommes de Bira se montrer plus entreprenants. Saïhi récupère le ballon dans l’axe et file vers le but. Des 20 mètres, il tente sa chance. Sa tentative est déviée par le gardien en corner (30’). Quelle séquence de jeu sétifienne ! Achacha lance Hadj Aïssa sur la droite. Celui-ci lui remet dans la course. Achacha enchaîne alors un “une-deux” parfait avec Derradj, qui met hors de position l’arrière-garde bordjie. Seul face à Kial, il rate son face à face en envoyant sa frappe du droit dans les décors (33’). Le CABBA ouvre le score en toute fin de première période. Sur une balle perdue par la défense, Nankop centre instantanément. Madoui, un peu statique, laisse passer le ballon. Kheddara surgit et ajuste un tir qui ne laissa aucune chance à Benabdelkader (45’). Les Criquets n’auront même pas le temps de jubiler que l’Entente égalise par Fellahi après un centre de Mahfoudi (45’+1). La partie a repris sur un rythme moins élevé, l’attaque sétifienne ayant du mal à faire bouger une défense bordjienne bien en place. Saïhi tente cependant de mettre un peu de rythme au jeu des Noir et Blanc et, bien lancé en profondeur par Hadj Aïssa, fait parler sa vitesse pour se retrouver une nouvelle fois en position de tir. Le Sétifien tire du droit mais la balle heurte le poteau (47’). Intenables Criquets ! Djaref, très en jambes s’enfonce dans l’axe et d’un tir des 30 mètres loge le cuir dans les filets (60’). Les Sétifiens reviennent tout doucement dans le match, mais restent à la merci des serres bordjies. Bien lancé en profondeur, Hadj Aïssa récupère le cuir dans la surface, mais le ballon est touché de la main par un défenseur. M. Berber n’hésite pas à désigner le point de penalty (83’). C’est à Derradj qu’incombe la tâche de le transformer. Ce qu’il fait avec brio et le stade du 8-Mai-1945 exulte. Les supporters sétifiens se font entendre et poussent leur équipe à tenter de faire la différence. Achacha rate la balle de match. Le milieu de terrain des Noir et Blanc hérite du ballon, mais sa tentative de près file juste à gauche du but d’un Kial figé sur place (90’). Le CABBA peut donc avoir des regrets, mais peut avoir de l’espoir après la qualité de jeu démontrée ce jeudi. Son adversaire a montré un profil un peu plus inquiétant, et devra montrer plus d’envie dans les prochaines rencontres. I. S.

 

CR BELOUIZDAD 0 - MC ALGER 0

Un classique de nuls…

Alger, stade du 5-Juillet, temps froid et couvert, pelouse glissante et praticable, affluence évaluée à 20 000 spectateurs environ, arbitrage du trio Benouza-Kaïd-Meknous.
Averts. : Boutnaf (1’), Amieur (72’) CRB Babouche (29’), Chenoufi (83’) MCA.
CRB : Mezaïr, Slatni, Amieur, Akniouène, Boutnaf puis Boussaïd (55’), Harkas, Belhamel, Ouslati, Rouaïghia, Dob M., puis Chache (61’), Bouferma.
Entr. : Neggazi.
MCA : Saoula, Amrane, Babouche, Bouacida, Selmi, Chenoufi, Fodili puis Bouraba (68’), Maouche, Benali puis Deghiche (67’), Djabelkheir puis Boukaroum (87’), Larbi Bouamrane.
Entr. : Ferhi.

Le derby CRB-MCA, disputé hier, a eu un dénouement attendu, à savoir une partie qui arrange tout le monde. Le Chabab et le Mouloudia n’ont pas voulu perdre, et personne ne méritait de gagner. Une dernière leçon : le CRB continue de faire confiance à ses jeunes et réussit au moins, à susciter l’admiration et le respect. Le MCA offre, quant à lui, l’image d’un vieille garderobe à dépoussiérer absolument. Engager une rencontre derby a de tout temps suscité ce qui est communément appelé round d’observation. Hier, au stade olympique du 5-Juillet à l’occasion de ce CRB-MCA, la “règle” a été tout bonnement bannie. Et pour cause, (même sans conséquences !), les Mouloudéens privés de leurs fers de lance (Braham- Chaouch, Deham) allaient annoncer la couleur dès la 60’, quand sur un mouvement offensif amorcé par Babouche, relayé par Maouche, Fodili, profitait d’un mauvais renvoi avait une balle de but, au point de penalty exactement, qu’il n’a que concrétisée. Le Chabab n’était point, après ce coup, refait. Loin s’en faut. Des velléités, Rouaïghia and co se sont offert un bon nombre d’occasions, sans pouvoir, toutefois, inquiéter l’ultime rempart des Vert et Rouge, Saoula qui attendra la 45’ pour sortir la claquette magique pour détourner le bolide de Bouferma, en corner. Sinon, et une mi-temps durant le match sans être un régal du fait de plusieurs paramètres défavorables dont l’état de la pelouse n’en était pas des moindres le Mouloudia d’Alger, version Ferhi forçait au respect les jeunes de Neggazi, comme en témoignent les essais de Djabelkheir (20’ et 34’) et de Chenoufi (36’) qui provoquent la peur bleue chez Mezaïr et sa garde. A zéro partout au coup de sifflet intermédiaire de Benouza, dont l’arbitrage a été quelquefois fantaisiste, le scénario d’un remake des précédents derbies sans vainqueur et ceux, moins fréquents, “couperet”, planait. La touche personnelle des deux techniciens en confrontation pouvait, également dénouer un rendez-vous finalement moins crispant que prévu. Le scénario y était, mais avec un nouveau décor. Ce n’est plus le Mouloudia qui aura la mainmise sur les débats de plus en plus ennuyeux, mais ce sera le Chabab qui assoira progressivement un semblant de domination, matérialisée par les tentatives de Chache (73’) et Amieur (84’) que Souala eut du mal à repousser en corner. Les hommes de Ferhi, reculaient pour protéger leur zone, le Chabab poussait, poussait, en vain. Le derby a, une fois de plus, accouché d’un nul. M. B.

 

USM ALGER 2 - MC ORAN 1

Une mi-temps aura suffi

Alger , stade Omar- Hamadi, temps couvert, terrain glissant, affluence nombreuse, arbitrage du trio Boumaâza-Salhi- Bouzini. Buts : Ammour (7’) et Metref (44’) USMA, Daoud S. (19’) MCO. Averts. : Hamidi (50’), Daoud S. (65’), Zidane (76’) MCO, Arribi (67’) USMA. USMA : Abdouni, Hamdoud, Arribi, Zeghdoud, Deghmani, Ammour, Dziri, Bourahli puis Bessegheir (74’), Haddou, Diallo puis Benchergui (79’), Metref. Entrs. : Saâdi-Aksouh MCO : Ouahmane, Kechamli, Zidane, Ouasti, Hamidi, Benatia, Chaïb puis Berradja (64’), Zerrouki, Amhiz puis Serradj (79’), Daoud S., Bermati puis Benzerga (46’). Entr. : Medjadj.

L’USM Alger n’a pas eu la partie facile, hier, face au MC Oran en s’imposant difficilement par 2 buts à 1. Tout a été décidé en première période. La partie débuta tambour battant. A peine neuf minutes de jeu que l’attaquant Ammour ouvre la marque. Tout le monde pensait à une simple balade des Unionistes, mais la joie a été de courte durée et le public a vite déchanté après l’égalisation de Daoud Sofiane, dix minutes plus tard. L’attaquant oranais, en excellente forme, porte ainsi son capital but à dix (10) réalisations et s’empare de la première place au classement des buteurs. Mais c’était peu pour l’équipe d’El Hamri afin d’assurer le nul face au leader qui a puisé dans son réservoir pour assurer la victoire et creuser l’écart sur son dauphin qui s’est incliné, la veille, à Mascara, face au GCM. Le sauveur, cette fois-ci, c’est Metref qui a doublé la mise juste avant la pause. En seconde période, le score ne changera pas malgré les tentatives de part et d’autre.

 

USM BLIDA 3 - US CHAOUIA 0

Seule la victoire est belle

Stade olympique Mustapha-Tchaker Blida, temps pluvieux, affluence moyenne, pelouse gorgée d’eau, arbitrage de M. Haïmoudi assisté de MM. Kerraï et Omari.
Buts : Mehdaoui (35’), Touil (62’), Zouani (63’) USMB
Averts. : Irmez (20’), Messaï (69’), Guerbah (71’) USC, Diss (76’) USMB
USMB : Samadi, Tall, Belouham, Benyada, Diss, Galloul, Bouguèche puis Betouaf (84’), Zouani, Badache, Touil puis Rebih (81’), Mehdaoui puis Aoun Segheir (76’).
Entr. : Anghelescu.
USC : Messaï, Djebaïli, Lamri, Boufalda, Irmez puis Belhoua (46’), Haouassa, Kassa, Defnoun, Beghou puis Khelifi (49’), Guerbah, Benzoua.
Entr. : Gigiu Peter.

M. Belarbi - Blida (Le Soir) - Les supporters blidéens avaient suivi avec un pincement au cœur la partie qui a opposé leur équipe à celle des Chaouias. Et pour cause, ils avaient peur de revoir leur stade suspendu à l’image du match de la saison dernière pour lequel le public a été privé de plusieurs rencontres. Mais tout est bien qui finit bien d’autant que les joutes se sont déroulées dans un fair-play des plus réconfortants avec en sus une victoire pour les locaux qui a redonné espoir aux inconditionnels de la ville des Roses, c’est dire que la chance a enfin souri aux poulains d’Anghelescu. Ce dernier qui a compris que l’objectif est de gagner quitte à offrir une prestation médiocre, a drivé son équipe sur un seul et unique point : être efficace devant les buts. D’ailleurs, cela ne s’est pas fait attendre et même sur un terrain marécageux empêchant toute évolution, Blida a réalisé ce qu’il fallait. Et c’est Mehdaoui qui s’est illustré le premier par un joli but (35’). En effet, celui-ci bien positionné héritera d’une balle de Touil dont le tir ne laissera aucune chance à Messaï alors que 25 minutes auparavant le portier chaoui avait montré beaucoup de classe lorsque il dévia le tir de Benayada. Néanmoins, et il faut dire, la pluie battante et les nids de poule ont empêché une bonne progression à même de permettre aux camarades de Diss de corser l’addition alors qu’ils avaient assiégé, de fond en comble, le camp adverse. Ce n’est qu’au retour des vestiaires que Touil (55’) double la mise par un remarquable lob suite à un contre. Et Hadj Touil ou comme il plaît aux supporters de l’appeler a failli réaliser son doublé à la 62’, cependant son tir botté du flanc gauche avait frôlé le 2e poteau. Cette déception sera vite rattrapée par Zouani qui inscrira, contre toute attente, le 3e but sur une frappe des 18 m avec pied droit convenablement ajusté. Ainsi, Blida a donné, jeudi, cette impression que le signe indien a finalement déserté le stade Mustapha-Tchaker pour laisser place aux succès. Pourvu que ça dure ! M. B.

Meçabih de retour

Le coach blidéen a déclaré à l’issue du match USMBUSC que Meçabih est à Blida depuis dimanche dernier et qu’il sera incorporé le prochain match. D’ailleurs, tout le monde a remarqué sa présence jeudi dernier au stade. Son retour apportera certainement un plus à ses coéquipiers. En outre, Anghelescu confirma que dans le cadre du mercato, deux Burkinabés sont retenus à Blida. Il s’agit de Tall Mahmadou (à ne pas confondre avec Tall Ahmadou) et Arouna Traori qui ont fait leurs preuves à l’issue des essais. M. B.

 

NA HUSSEIN-DEY 1 - OM RUISSEAU 0

Aux oubliettes

Stade de Rouiba, affluence faible, temps nuageux et pluvieux, pelouse en mauvais état et gorgée d’eau, arbitrage du trio Djaballah- Belkheir-Bouchia. But : Abdeslam (56’) pour le NAHD Averts. : Djeradi, Yacef, Maghraoui (NAHD), Lamri, Aksas, Hemani (OMR) Exp. : Guenouche (66’) OMR NAHD : Ousserir, Messas, Amirat, Laïfaoui, Kabri, Djeradi puis Gana (41’), Abdeslam, Yacef, Chaâbna, Bendebka, Maghraoui puis Alliche (63’). - Entr. : Biskri OMR : Toual, Guenouche, Boudemagh puis Messaâdi (46’), Lamri, Brakni, Aksas, Khelidi puis Hadouche (76’), Benkedjoune, Hemani puis Settara (69’), Rahmouni, Chakir. - Entr. : Ifticen.

Le premier derby en division Une entre le NAHD et l’OMR a tourné en faveur du premier nommé qui s’est imposé par la plus petite des marges, grâce à un but signé Abdeslam à la 56e minute. Un seul but mais suffisant pour la bande à Biskri pour arracher les trois points de la partie et améliorer son classement général à une journée de la fin de la phase aller. Le match en lui-même a été gâché par les pluies torrentielles qui ont rendu la pelouse difficile pour la circulation de balles et l’enchaînement de passes. L’on assista à un pousse- ballon. Les quelques tentatives enregistrées durant la première période furent par des tirs de loin ou des balles arrêtées. A l’image des tirs de Rahmouni (14’) et de Hemani, une minute après, qui passeront à côté. Les actions les plus dangereuses côté husseindéen sont à mettre à l’actif de Hamza Yacef qui revient en force après une longue absence à cause d’une blessure au genou. La première alerte a été enregistrée à la demi-heure lorsque l’attaquant nahdiste profita d’une bévue du gardien Toual pour reprendre instantanément le cuir qui fut dégagé sur la ligne par Brakni. La deuxième action sur un corner bien botté par l’ailier droit au second poteau, mais l’ancien joueur de l’OMR, Abdelkader Laïfaoui, était trop court pour redresser la trajectoire du ballon et tire légèrement à côté (40’). Après la reprise, le jeu ne changera pas vu l’état du terrain. Mais les Sang et Or qui exercent un pressing constant sur l’adversaire parviennent à ouvrir la marque par l’intermédiaire de Abdeslam qui a conclu un joli travail collectif. Au départ de l’action, Maghraoui exécute parfaitement un coup franc, prolongé par Bendebka sur Abdeslam, esseulé au second poteau, lequel reprend magistralement le ballon de la tête et ouvre la marque (56’). A la 70’, les coéquipiers de Yacef, profitant de la supériorité numérique après l’expulsion de Guenouche, ont failli doubler la mise par Alliche, entré en jeu, mais son tir passera légèrement au-dessus. Les gars du Ruisseau, même à dix, réussiront à porter le danger dans le cap des husseindéens dont l’une a failli faire mouche. En effet, un coup franc de Rahmouni sur lequel Ousserir s’interpose en deux temps (87’). C’en était fini pour les poulains de Ifticène qui se retrouvent désormais dans la zone des reléguables. S. M.

Résultats
GC Mascara 1 - JS Kabylie 0
WA Tlemcen 1 - USM Annaba 1
ES Sétif 2 - CABB Arréridj 2
USM Blida 3 - US Chaouia 0
NA Hussein-Dey 1 - OM Ruisseau 0
ASO Chlef 1 - CS Constantine 0
CR Belouizdad 0 - MC Alger 0
USM Alger 2 - MC Oran 1


Classement
Clubs Pts / J
1. USM Alger 34 / 14
2. JS Kabylie 27 / 14
3. MC Alger 25 / 14
4. ES Sétif 23 / 14
5. ASO Chlef 20 / 14
6. NA Hussein-Dey 19 / 14
7. MC Oran 18 / 14
- WA Tlemcen 18 / 14
- USM Blida 18 / 14
10. CR Belouizdad 17 / 14
11. USM Annaba 16 / 14
- CABB Arréridj 16 / 14
13. CS Constantine 13 / 14
14. OM Ruisseau 12 / 14
- US Chaouia 12 / 14
16. GC Mascara 12 / 14

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable