Mardi 14 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Culture
FEUILLETON TÉLÉVISE
De Saïd Oulmi
AU CŒUR DE L’HISTOIRE OUBLIÉE

La télévision algérienne diffuse à partir du 10 décembre un feuilleton en 8 parties de 52 minutes chacune qui retrace une période trop douloureuse mais méconnue des déportés algériens en Nouvelle-Calédonie et à Cayenne. Une tranche d’histoire que notre peuple a vécue au XIXe siècle trop souvent occultée par l’histoire officielle. Un destin que beaucoup d’Algériens avaient connu et mis à l’écran par Saïd Oulmi, d’après le vécu de Touati Seddik, sociologue. Suite...


CINÉMA
Les amours de Chahine

Le dernier film de Youssef Chahine semble vouloir faire le tour de ses sentiments, amoureux et haineux. Une œuvre personnelle où il mêle et démêle les nostalgies d’un passé heureux mais difficile, et signe, de plus belle et pour de bon, ses opinions politiques d’un sceau brûlant qui se veut indélébile sur le front des têtes pensantes de l’Etat américain, qui, dans l’aveuglement de l’impérialisme ascendant, tue par les armes ou laisse mourir impassiblement des peuples entiers. Suite...


HOMMAGE A DJAMEL FEZZAZ
Sur une mélodie d'amour

II ls étaient tous là jeudi dernier, réunis sur la scène de la salle El- Mouggar, les deux familles du défunt Fezzaz. La petite, la prunelle de ses yeux, et la grande, celle qui faisait constamment briller la lentille de sa caméra. Les grands noms du cinéma et du petit écran algérien, les anciens et les nouveaux, ceux à qui Fezzaz avait confié la réussite de ses projets et à qui il a offert la chance de se vêtir des plus beaux rôles. Suite...


ESPLANADE DE LA GRANDE POSTE
Où sont passés les artisans du patrimoine culturel ?

De Tunis à Marrakech en passant par les villes touristiques du monde entier, où sont représentés les atouts des nations riches en histoire, de par leurs matériaux les plus simples : le cuivre, le cuir, le bois, la poterie, les filaments de laine…, après le quasi-effondrement de La Casbah, Alger a décidé de fermer ses portes aux artisans des métiers des arts et à la culture d’un patrimoine national. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site