Actualités : 2e SESSION DU CONSEIL DE LA WILAYA D'ALGER DU SNTE
Les débats axés sur la crise que vit le syndicat


La deuxième session du conseil de la wilaya d’Alger du SNTE s’est tenue hier au siège du syndicat sis à la place du 1er-Mai. En plus du programme prévu, les membres du conseil sont revenus sur les conflits qui minent l’organisation.
Réunis hier, les syndicalistes ont réitéré l’appel déjà lancé à l’intention du ministère du Travail et de la Sécurité sociale en déclarant que : “L’administration ne doit en aucun cas s’ingérer dans les affaires internes du syndicat ni prendre parti d’ailleurs.” “Ce même ministère n’a pas à imposer un représentant aux syndicalistes”, a précisé M. Benoui, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’éducation. Ce dernier ajoutera en outre, que c’est à la justice de trancher le conflit qui divise le SNTE depuis quelques mois. Lors des travaux de la session du conseil de la wilaya d’Alger, les présents sont également revenus hier sur les actions à entreprendre en vue d’exiger que toute la lumière soit faite sur la crise que vit le SNTE. Ainsi, des sit-in devraient être organisés dans les jours à venir devant les ministères concernés. Par ailleurs, et dans une lettre adressée au président de la République, les syndicalistes et à leur tête M. Benoui, attirent l’attention sur, disent-ils, les tentatives de déstabilisation que subit le SNTE. Ils dénoncent ainsi le fait que “le ministère de l’Education nationale se soit substitué au ministère de la Justice en excluant le SNTE des différentes activités du secteur”.
F. Z. B.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable