Mardi 28 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Kabylie Story
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Panorama
A FONDS PERDUS
L’Histoire, les partis et les banques privées
Par Ammar Belhimer

En 2004, l’Algérie a perdu sa légitimité révolutionnaire, ses partis politiques et toutes ses banques privées. De la première, il ne subsistera bientôt que le souvenir, souvent mal conservé, d’actes héroïques recensés et hiérarchisés en fonction de paramètres contestés par les acteurs ou les témoins eux-mêmes. Parmi ces derniers, il en est qui méritent certainement une meilleure notoriété. C’est le cas de Azzédine Bounemeur, auteur de cinq premiers romans, quatre publiés chez Gallimard ( Les bandits de l’Atlas, Les lions de la nuit, L’Atlas en feu et Cette guerre qui ne dit pas son nom) et le dernier ( La Pacification) chez l’Harmattan. La Pacification est un récit autobiographique de la coqueluche de la wilaya II de l’Armée de libération nationale. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site