Mercredi 29 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Edition du jour
 
Kabylie Story
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Centre
AIN-DEFLA
Après moins d’un mois de mariage, un couple meurt par dioxyde de carbone

Cela a eu lieu dans la nuit de dimanche au “quartier sombre” situé dans la périphérie nord du chef-lieu de wilaya. Tôt le matin, toute la famille Lagreb était au courant de la mort tragique de leur enfant âgé d’à peine 20 ans et qui venait il y a 20 jours de célébrer son mariage. Suite...


AZAZGA
Les KMS en grève

Selon le collectif des KMS de la daïra d’Azazga qui ont observé une journée de grève le dimanche 26/12/2004, suivie à 99%, et qui ont adressé une lettre ouverte au directeur général d’Algérie Télécom, le dernier mode de facturation pour lequel a opté le service de l’Actel de Tizi-Ouzou constitue une source de conflit permanent entre eux et la direction de Tizi-Ouzou. Suite...


APRÈS LA VISITE DU WALI DANS LA DAIRA DE M'CHEDALLAH
Saharidj donne le coup d’envoi pour la relance

Après la visite du wali dans la daïra de M’Chedallah, effectuée à l’occasion des festivités du 11 Décembre et où la population de la région l’avait accueilli avec faste mettant fin à l’isolement dont l’ont longtemps confinée les délégués du mouvement citoyen, le wali qui avait promis aux citoyens la prise en charge de leurs problèmes avec un plan de développement spécial pour cette région, a réuni ce lundi au niveau de son cabinet, les représentants des villages de Saharidj et plusieurs directeurs de l’exécutif. Suite...


IRDJEN
Les représentants de villages - P/APC : la guéguerre

Dans la localité d’Irdjen, les conflits les soubresauts et les affaires “douteuses” que vit l’Assemblée communale occupent les devants de la scène et dominent l’actualité. Après la “mise en scène” de certains élus ayant auparavant retiré leur confiance, avant de se rétracter pour des raisons encore non élucidées, au premier magistrat de la commune, des citoyens qui s’autorisent à s’identifier comme étant d’authentiques représentants de villages viennent de se mêler, à leur manière, dans la question qualifiée de “catastrophique”, en interpellant les services de la wilaya, en premier lieu le premier responsable, à qui, ils ont demandé une audience accompagnée d’un rapport accablant sur le maire dans la gestion des affaires courantes de cette APC. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site