Mercredi 29 Décembre 2004
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Edition du jour
 
Kabylie Story
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
En attendant Barkat

La formation de techniciens en horticulture et en paysagisme n’est pas près de reprendre de sitôt à l’ISTMA du Jardin d’Essai, seul établissement spécialisé en Algérie. Fermée au lendemain du séisme du 21 mai2003, cette école est actuellement dans un état de délabrement avancé et sert d’abri à des sinistrés. Le ministère de tutelle, celui de l’Agriculture en l’occurrence, devait pourtant engager des travaux de réhabilitation. Mais à ce jour, les stagiaires et les travailleurs de l’ISTMA attendent toujours. Suite...


HHC censure Mazouni

Décidément, les services de l’Unique sont très vigilants quant à tout “risque de subversion”, même quand il s’agit du …code de la route. C’est ainsi que les services de HHC ont censuré la chanson de Mazouni,consacrée à la prévention routière, du moins le passage consacré à ces “priviligiés”qui violent impunément le code de la route. Ce qui, visiblement, ne convient pas à HHC. Suite...


APRÈS LES JOURNALISTES, LES AVOCATS

Après les journalistes, ce sont les avocats que le Syndicat national des magistrats SNM, veut ester en justice pour diffamation, a-t-on appris de source proche de ce syndicat. La récente sortie médiatique de maître Benbraham Fatma-Zohra, qui, sur un plateau de télévision, a abordé la question des magistrats corrompus, suite à l’intervention d’une téléspectatrice, n’a pas plu à l’organisation de Djamel Aïdouni. L’avocate qui avait dénoncé les “intermédiaires” avait souligné qu’on ne pouvait que s’interroger quand des jeunes magistrats se retrouvent à la tête de fortunes après 2 ans d’exercice. Suite...


QUAND MOUMEN... RECRUTE

Abdelmoumen Rafik Khalifa diffuse depuis hier des …. avis de recrutement. La mire de Khalifa TV a cédé la place, en effet, à un avis de recherche de correspondants à travers les quatre continents. Le hic est que, cet avis qui concerne, pratiquement tous les pays arabes, n’englobe pas l’Algérie. Ce qui semble normal dans la mesure où il est évident que les autorités algériennes refusent d’octroyer une accréditation à un journaliste de cette chaîne. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site