Mercredi 12 Janvier 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Quand Benachenhou s’énerve

Le ministre des Finances a surpris plus d’un. Devant les cadres de l’exécutif et quelques parlementaires de Tlemcen, il a tenu un discours sous forme de réquisitoire, remettant en cause les résultats économiques de la wilaya de Tlemcen. Saisi d’une colère inexplicable, il déclare : “On ne doit plus mentir au président.” Plus loin, il menace : “Personne n’essuiera son couteau sur moi.” On aura compris que rien ne va dans la wilaya de Tlemcen depuis…2001, selon le ministre. Mais que dire alors des propos tenus par le ministre de l’Intérieur, qui, lors de l’installation du wali de Tlemcen en septembre dernier, avait affiché son entière satisfaction quant aux projets réalisés et les progrès enregistrés dans la capitale des Zianides ? Comprenne qui pourra ! Deux ministres d’un même gouvernement et natifs de la même localité apprécient différemment les résultats d’un programme. Suite...


Entre moyenne et “moyens”

Ayant obtenu 11,14 de moyenne, une lauréate du baccalauréat n’a pas accédé au concours d’accès en 1ère année de licence en gestion hôtelière et touristique du fait que les responsables de l’Ecole nationale supérieure du tourisme, située à l’hôtel El-Aurassi, exigent un minimum de11,50 . Le hic est que quelques semaines après, notre demoiselle s’est aperçue que l’un des “heureux lauréats” à ce concours, dont le papa est un cadre supérieur de la wilaya de Tipasa, a pu accéder à ce cursus avec seulement 10/20 de moyenne. Par quel miracle ? Mystère et boule de gomme. Suite...


Ça “jase” chez Maghlaoui

L’arrivée d’un ancien cadre des P et T au ministère des Transports suscite bien des babillages au département de Mohamed Maghlaoui. C’est que le cadre en question, jadis directeur de wilaya, a été précédé par sa réputation. D’aucuns s’interrogent sur les raisons qui ont motivé le choix du ministre qui a ramené cette personne dans ses bagages pour occuper un poste-clé, mais très sensible, au ministère du Transport. Suite...


A QUAND LA SUITE DU PROGRAMME ?

Ayant terminé l’étude des cours du tome 1 de la langue arabe, en 2e année moyenne, les professeurs de ce niveau d’enseignement ne savent plus quoi faire pour meubler leurs heures de cours, vu l’absence du tome 2. Le comble est que même les inspecteurs pédagogiques restent désarmés devant cette situation qui est aussi vécue par les enseignants du primaire. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site