Jeudi 10 Février 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Actualités
Des directeurs de publication en parlent

Le 11 février 1996, une bombe explose au Soir d’Algérie , à la Maison de la presse. Neuf ans après, les directeurs de publications et rédacteurs en chef ayant vécu directement ou indirectement ce drame reviennent sur ce jour. Neuf ans après, les souvenirs sont encore vivaces. Quel est le bilan depuis cette date ? Quel est le chemin parcouru ? Où en est aujourd’hui la corporation ? Suite...


ENQUÊTE SUR L'ATTAQUE A LA VOITURE PIÉGÉE CONTRE LE SIÈGE DU "SOIR D'ALGÉRIE"
Black-out total

Neuf années, jour pour jour — 11 février 1996-11 février 2005 — depuis l’attentat à la voiture piégée perpétré contre le journal Le Soir d’Algérie, aucun nom n’a été avancé quant aux auteurs de ce génocide, qui a coûté la vie à une trentaine de personnes dont trois journalistes. Suite...


RESCAPE DU DRAME
Samir, témoin vivant de l’horreur

Samir Sid est ce paraphe qui accompagne la quasi-totalité des photos parues au Soir d’Algérie depuis plus d’une décennie. C’est le photographe attitré du journal. Le 11 février 1996, Samir l’a immortalisé pour l’histoire mais aussi dans sa propre mémoire. Victime et témoin de la descente punitive des sinistres disciples du FIS, il en parle, neuf ans après avec une émotion mal contenue. Suite...


Journalisme au temps du terrorisme

La presse algérienne aura vécu, entre en 1993 et 1997, ce qu’aucune autre presse au monde ne connut. Le terrorisme islamiste, durant cette période, assassina une centaine de journalistes et travailleurs des médias. Le traumatisme, profond, est toujours vivace. Plus douloureux encore aujourd’hui, puisque le lourd tribut payé par la corporation rate de se fructifier en liberté d’expression et émancipation démocratique. Au contraire, par la volonté du pouvoir en place, il se solde présentement par le musellement de la presse et, en perspective, l’amnistie générale, prolongement de la fameuse grâce amnistiante qui permit en 2001 à l’ancien “émir” de l’AIS, Ahmed Benaïcha d’ester en justice le journal El Khabar pour…diffamation. Suite...


La mémoire revisitée

Neuf ans, est-ce assez pour panser des blessures ? Est-ce le temps qu’il faut pour oublier ou est-ce si lointain pour justifier l’amnésie ? Trop subjective, la réponse dépend du vécu de chacun. Trop lourd, le traumatisme est géré en fonction du vécu des uns et des autres. Suite...


11 FÉVRIER 1996
L’après-midi de l’horreur

Le 11 février 1996, à la Maison de la presse Tahar- Djaout, c’était une journée comme les précédentes. En dépit des actes terroristes, attentats et autres assassinats qui faisaient partie du quotidien empreint de terreur de l’époque, nul ne soupçonnait la tournure qu’allaient prendre les événements en milieu d’après-midi. Suite...


MOHAMED DORBAN
En ce douloureux anniversaire de ton assassinat

Comment pourrais-je évoquer ton souvenir aujourd’hui en quelques lignes ? J’ai appris l'horrible nouvelle quelques minutes après l’attentat en rencontrant Mahmoud, l’ancien administrateur de l’Unité à la rue Hassiba, qui déchiré, articula péniblement ton nom. Et dire que justement, je m’apprêtais à me rendre à la Maison de la presse pour saluer les copains et te voir peut-être. Suite...


11 FÉVRIER 1996 VECU A PARTIR DE TIZI-OUZOU
Qui pourra oublier . . .

Il est des moments qu’on ne veut à aucun prix se remémorer. Une tranche de vie très courte mais qui laisse des stigmates que rien ni personne ne pourra effacer. Le 11 février 1996 est de ceux-là. Il a suffi d’un coup de fil, de quelques secondes à peine, d’un ami d’Alger pour que tout s’assombrisse. Suite...


VISITE DE CONDOLEEZZA RICE EN EUROPE ET A L'OTAN
Le triomphe, pas très modeste des Faucons

Du siège de l’OTAN, Aziouz MokhtariCondoleezza Rice, secrétaire d’Etat américaine, était hier à Bruxelles. Lors de ses entretiens tant avec les responsables de l’Union européenne que les ambassadeurs accrédités au sein de l’OTAN, la responsable de la diplomatie US a tenu à accréditer davantage l’offre de son pays consistant à mobiliser les “alliés” dans le programme de “formation” des officiers irakiens en “Irak” ou à “l’étranger”. Suite...


SAKIET-SIDI-YOUCEF
Un musée pour l’Histoire

Sakiet Sidi-Youcef, une petite bourgade située en territoire tunisien, a été ce mardi, le temps d’une journée, un haut lieu de l’entente et de la concorde algéro-tunisienne qui trouve son origine dans un passé commun où la douleur et le malheur des deux peuples ont cimenté les liens entre les deux nations. Suite...


INTERNET
Huawei se lance dans l’ADSL

Une nouvelle plate-forme d’accès au réseau Internet haut débit (ADSL) va bientôt venir en appoint aux offres déjà existantes en Algérie. Après l’EAPAD, c’est au tour de l’opérateur HUAWEI, de se lancer dans ce créneau. Suite...


LA TÉLÉVISION NUMÉRIQUE S'INSTALLE EN ALGÉRIE
A vos décodeurs, téléspectateurs

Le groupe français, Telecom Broadcast Communication (TBC), leader sur le marché de la sécurité et de l’intégration de systèmes complexes liés aux signaux numériques radio et TV numériques, envisage de créer une agence à Alger. Cet opérateur, dont le P-DG, M. Djilali Henni, est d’origine algérienne, souhaite offrir à ses clients d’Afrique du Nord et particulièrement aux Algériens, “le nec plus ultra” de la télévision numérique. Suite...


LA FONDATION FRIEDRICH EBERT VIENT DE L'ÉDITER
Un guide du journalisme économique en Algérie

Le bureau d’Alger de la fondation allemande Friedrich Ebert a récemment édité un Guide de journalisme économique. Un ouvrage qui se veut, selon le représentant de la fondation, M. Peter Skalweit, à la fois didactique et pédagogique afin d’“éclairer davantage les journalistes économiques dans le délicat exercice quotidien de traitement et de diffusion de l’information économique”. Suite...


SMAIN LALMAS, PRÉSIDENT DU COMITE POUR LA VÉRITÉ SUR LES ÉVÈNEMENTS DE SFAX
«C’est une affaire politique»

Se présentant comme “simple citoyen”, Smaïn Lalmas fait partie des personnes qui activent, depuis plusieurs mois, sur la scène politique. Lalmas n’a cessé de multiplier les actions. Initiateur de la pétition “Un million de signatures contre la dictature”, responsable du plus important comité de soutien à Ali Benflis, membre du Collectif Benchicou pour les libertés, il préside également le Comité pour la vérité sur les événements de Sfax. Suite...


TENTATIVE DE SUICIDE D'UNE ENSEIGNANTE AU SIÈGE DU MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION
Le ministère s’explique

Le département de Bebouzid nous a saisi hier à propos de la tentative de suicide d’une enseignante au siège du ministère de l’Éducation rapportée dans notre édition de mardi. La dame en question est une adjointe d’éducation en retraite et occupe un logement de fonction dans un CEM depuis plusieurs années. Suite...


TIZI-OUZOU/CNAPEST- DIRECTION DE L'ÉDUCATION : LE TORCHON BRÛLE
Le coordinateur de wilaya poursuivi en justice

Une procédure judiciaire, en référé, a été engagée, hier, par la Direction de l’éducation à l’encontre du coordinateur de wilaya (Tizi-Ouzou) du Cnapest pour “activités syndicales illégales”. Suite...


MSP
Aboudjerra appelle à “l’indépendance de la presse”

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Aboudjerra Soltani, a appelé hier lors de l’ouverture du séminaire national des cadres en charge de l’information au sein du la formation politique sous le thème de “droit à l’information entre responsabilité journalistique et les contraintes de la réforme” à une plus grande indépendance de la presse et des médias. Suite...


LEVÉE OU MAINTIEN DE L'ÉTAT D'URGENCE
En attendant Bouteflika

Le 9 février 1992, l’état d’urgence a été instauré en Algérie par décret exécutif n° 92 44 signé par le défunt Mohamed Boudiaf. Treize ans après, les partis politiques, les associations et les organisations internationales réclament sa levée étant donné l’amélioration des conditions sécuritaires. Cependant, une situation de confusion s’est installée suite à une flagrante contradiction entre le discours exprimant le retour à la stabilité du pouvoir et son refus de lever l’état d’urgence. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site