Actualités : TIARET
Elle a eu lieu


Annoncée il y a quelques jours, la menace de grève des boulangers a bel et bien été mise à exécution pour être suivie à 100% dans la wilaya de Tiaret, a-t-on constaté lors d’une virée effectuée à travers les différentes artères de la ville. Toutes les boulangeries de la région du Sersou, dont les 54 que compte le chef-lieu, ont en effet baissé rideau privant ainsi le citoyen d’accéder à ce produit important qu’est la baguette de pain.
“Seules les collectivités tels les cités universitaires, les hôpitaux, la maison d’arrêt, les cantines scolaire... ont été approvisionnées”, devait nous préciser un représentant de l’Union générale des commerçants et artisans algériens de Tiaret (UGCAA) avant d’ajouter : “Ce mouvement de débrayage de deux jours n’intervient pas pour pénaliser le consommateur mais pour revendiquer nos droits avec notamment la révision des charges que subissent les boulangers en matière d’impôt, gaz, électricité, ou encore l’eau qui a connu dernièrement un taux d’augmentation de l’ordre de 19 DA par M3”. Mais cet argument aussi légitime que justifié aux yeux des grévistes est néanmoins loin de convaincre le consommateur tiareti et plus particulièrement les pères de famille pour qui le pain demeure pour la plupart l’unique aliment pour nourrir leur progéniture. L’absence de cette denrée rare dans les étalages a été mise à profit par les vendeurs à la sauvette en proposant la galette de pain traditionnelle à 20 DA, a-t-on constaté au niveau de la place publique entourant le marché couvert de la ville.
Benameur Mourad

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable