Actualités : ANNABA
Un taux de 30%


Le mot d’ordre de grève lancé par le Comité national des boulangers (CNB) a été peu suivi à Annaba et n’a pas vraiment influé sur le quotidien des citoyens puisque le pain a continué à être disponible. Les boulangers du centre-ville et ceux de la périphérie ont ignoré la grève et fonctionné normalement.
Selon le directeur de la DCP, aucune boulangerie n’a fermé hier et les citoyens ont pu s’approvisionner normalement et aucune pénurie de cette denrée vitale n’a été signalée. A l’UGCAA de la wilaya, un responsable nous a déclaré que la grève a été suivie à 30% surtout dans les quartiers populaires et dans les localités d’El-Eulma et El-Hadjar. Ce faible taux est dû essentiellement au fait d’une mauvaise interprétation de la déclaration du gouvernement relative au prix du la farine. “Le problème n’est pas là, nous confie ce responsable. Ce n’est pas le prix de la farine qui étouffe la profession ce sont surtout les prix des autres ingrédients, levures, améliorants et autres qui ont sensiblement augmenté en plus de l’eau, le gaz et l’électricité”. Et de nous apprendre que la seconde journée sera massivement suivie puisqu’il a contacté les boulangers pour les sensibiliser davantage à cette protestation.
M. Rahmani

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable