Actualités : INSTALLATION OFFICIELLE DE LA CHAMBRE NATIONALE D'AGRICULTURE
Barkat met en garde


Le ministre de l’Agriculture a assuré que l’invasion acridienne est stoppée au Sud. Saïd Barkat a en outre affirmé que le dispositif mis en place empêche les essaims de dépasser les régions de Khenchela. Le ministre a aussi exhorté les responsables des Chambres d’agriculture d’assainir la liste des adhérents.
Amir G. - Alger (Le Soir) - Cela s’est produit en marge de la cérémonie officielle d’installation de la Chambre nationale de l’agriculture. Après avoir rendu un vibrant hommage à l’équipe qui a dirigé l’ancienne Chambre pendant près de 14 ans, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural s’est félicité du nombre important des adhérents aux différentes Chambres d’agricultures estimés à 700 000 membres inscrits. D’après Saïd Barkat, ce chiffre n’a jamais été égalé depuis leur création. Mettant en relief l’importance de cette entité économique, le conférencier a par ailleurs jeté un pavé dans la mare en affirmant qu’une bonne partie des inscrits aux Chambres d’agriculture sont des indus. Mettant au défi le parterre de responsables des Chambres d’agriculture d’affirmer le contraire, l’orateur a en outre exhorté les présidents et secrétaires généraux à mettre de l’ordre dans leurs listes d’adhérents. “Faites le ménage chez vous autrement je vais charger d’autres qui vont le faire à votre place” a averti le ministre. Saïd Barkat a par ailleurs assuré que l’invasion acridienne a été maîtrisée. En effet, l’avancée des essaims a été stoppée dans le sud du pays. Selon lui, une bataille sans merci est livrée aux criquets pèlerins. La traversée des individus a été bloquée à hauteur de la wilaya de Khenchela. Le premier responsable du secteur de l’agriculture a également souligné que l’Algérie a acquis une très grande expérience en matière de lutte antiacridienne. Des dispositions importantes ont été engagées afin de chasser l’espèce ravageuse du territoire national. Actuellement, ils sont six Etats à avoir sollicité l’aide des compétences algériennes dans la lutte contre les criquets. Revenant au rôle des Chambres d’agriculture, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de continuer le progrès hérité du PNDA. Désormais, les Chambres d’agriculture vont devoir assumer leur entière responsabilité. Au sujet de l’ouverture du marché en perspective de l’adhésion à l’OMC, M.Barkat a affirmé attendre ce rendez-vous avec impatience tant le produit national est compétitif du point de vue coûts et qualité.
A. G.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable