Régions Ouest : SAÏDA/SUITE AU DÉCÈS DE DEUX TRAVAILLEURS DE L'ERCO
L’enquête de la gendarmerie conclut à l’homicide involontaire


Le groupement de la Gendarmerie nationale a remis le week-end dernier son rapport final au parquet de Saïda après sept mois d’enquête judiciaire sur le décès de deux ouvriers de la cimenterie de Hassasna, avons-nous appris de source autorisée.
En effet, les conclusions de l’enquête judiciaire menée lucidement par les éléments de la Gendarmerie nationale donnent lieu à l’homicide involontaire par négligence et incriminent pas moins de sept employés de l’Entreprise régionale des cimenteries de l’Ouest (Erco). Ainsi, les prévenus sont : F. A. ingénieur ; B. M. directeur technique ; S. M. agent ; F. L. chef d’équipe ; L. M. électricien ; Z. M. technicien en informatique et A. K. chef de sécurité industrielle du complexe. Notons que le directeur du complexe est également incriminé. Rappelons que les deux défunts ouvriers, Z. K. (38 ans), originaire de la daïra d’Akbou (W. de Béjaïa) et D. D. (56 ans), originaire de Hassasna (W. de Saïda) avaient été le 21 septembre dernier broyés par la machine qu’ils allaient réparer. L’absence du chef d’équipe au moment du drame qui avait secoué toute la wilaya de Saïda, ainsi que les agents de la sécurité industrielle ; sans compter la négligence du chargé de la permanence au niveau de la salle de surveillance des appareils d’informatique chargés de suivre les opérations des machines ont tous été à l’origine du décès de ces deux ouvriers dont les familles ont déposé plainte contre les responsables du complexe. Soulignons que certains responsables avaient dissimulé des documents nécessaires au niveau de la salle de contrôle afin de fausser l’enquête.
Abdelkader Ouedjedi

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable