Régions Centre : KHEMIS-MILIANA (AIN-DEFLA)
L’affaire de la BNA aux mains de la justice


L’affaire de la BNA n’a pas cessé d’alimenter la rumeur publique depuis le début de l’été 2003. C’est à cette époque que l’affaire a été révélée au grand jour malgré la discrétion qui a entouré le travail des équipes d’inspecteurs enquêteurs qui ont eu à charge de démêler les tenants et les aboutissants de cette affaire, et d’évaluer le montant des préjudices causés à cet important organisme financier.
Selon certaines indiscrétions, le nœud de l’affaire concerne le portefeuille des prêts et crédits. Le montant “octroyé” avoisinerait les 200 milliards de centimes sinon plus, selon certains. Ce lourd dossier, qui a fini par atterrir entre les mains de la justice, vient de connaître de la part de cette dernière un début d’examen. Mercredi dernier, au tribunal de Khemis-Miliana autour duquel un important service d’ordre a été installé, les juges instruisant l’affaire ont eu à auditionner quelque 160 personnes. A l’issue de cette audition, le directeur de l’agence BNA ainsi que le caissier ont été placés sous mandat de dépôt. Ceux-ci sont accusés “de faux et usage de faux de détournement de deniers publics ainsi que de mauvaise gestion caractérisée”, indique une source très crédible. Quant au caissier, il est accusé de complicité. Par ailleurs, on indique que les auditions vont se poursuivre par les magistrats instructeurs chargés du dossier dans le but de faire toute la lumière sur cette affaire. On en saura plus dans les prochains jours.
Karim O.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable