Périscoop : ENTRE “WALI” ET “TUTEUR”

Pour ceux qui ont eu à lire la traduction française du projet d’amendement du code de la famille, adopté la semaine dernière en Conseil des ministres, le tutorat a totalement disparu de la législation algérienne. En fait, il semble que c’est le chef de l’Etat en personne qui aurait instruit ses services afin que la notion de “wali” contenue dans la version arabe soit reproduite telle quelle dans la traduction française du texte, rapportent des sources dignes de foi.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable