Dimanche 27 Février 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Ouest
BRÈVES RELIZANE

SESSION CRIMINELLE
53 affaires dont 13 liées au terrorisme

La session criminelle de la cour de Relizane a débuté ce samedi 26 février de l’année 2005 et s’étalera jusqu’au 2 avril 2005. Elle comportera 53 affaires criminelles allant du vol qualifié au meurtre avec préméditation. Le terrorisme se taille la part du lion, à savoir treize affaires inscrites dans cette session criminelle. Par ailleurs, 114 personnes inculpées dont 44 sont actuellement incarcérées.

Suite...

SAÏDA/SUITE AU DÉCÈS DE DEUX TRAVAILLEURS DE L'ERCO
L’enquête de la gendarmerie conclut à l’homicide involontaire

Le groupement de la Gendarmerie nationale a remis le week-end dernier son rapport final au parquet de Saïda après sept mois d’enquête judiciaire sur le décès de deux ouvriers de la cimenterie de Hassasna, avons-nous appris de source autorisée. Suite...


16 sur les 27 indus bénéficiaires de logements restituent les clefs à l’OPGI

Vingt-sept personnes ont comparu devant le procureur de la République de Tiaret mardi dernier pour avoir vendu les logements sociaux qui leur ont été affectés en avril 2004 dans le cadre d’une vaste opération de recasement des familles sinistrées menée par les pouvoirs publics locaux suite aux instructions du président de la République. Suite...


TIARET
Naftal récompense ses travailleurs

C’est dans un fastueux décor que l’entreprise Naftal de Tiaret a célébré mercredi dans son nouveau siège (District GPL), la double commémoration de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures coïncidant avec le 24 février en présence d’un bon nombre d’invités dont la presse locale, le P/APW en plus des employés et des cadres syndicaux de ladite société. Suite...


MASCARA / ESPACES PUBLICS SQUATTES
63 locaux commerciaux fermés

Les Mascaréens ne reconnaissaient plus leur ville depuis assez longtemps tant l’aspect de la cité avait dénaturé par les pratiques de certains commerçants toutes activités confondues. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site