Samedi 05 Mars 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Lebib mauvais joueur ?

Bien que M. Lebib affichait une mine de quelqu’un qui a bien accepté la sanction des urnes après la réélection de son concurrent Berraf, il a préféré, toutefois, partir avant l’issue de l’opération laissant ses “soutiens” à leur triste sort. Était-ce juste un départ dû à son agenda ou un abandon lié à la douleur que l’on ressentirait après la“traîtrise” des uns et “le double jeu” des autres ? Suite...


Des notaires français bientôt en Algérie

Vers la mi-mars, une délégation de notaires français va séjourner en Algérie. Elle sera l’hôte de l’Ordre des notaires, croit-on savoir. Si rien n’a filtré sur le programme de cette visite, par contre nombreux sont ceux qui pensent qu’à l’ordre du jour figurera le problème des biens immobiliers des pieds-noirs. Suite...


Un conseil SDF

Le Conseil supérieur de la magistrature, CSM, dont les prérogatives et les modalités ont été fixées par l’article 2 de la loi organique n°4-12 datant du 6 septembre 2004, ne dispose pas d’un siège officiel, et ce, conformément à la loi. Les membres du CSM avaient pour habitude de se réunir au siège du ministère de la Justice. Cela constitue, selon des sources judiciaires, une violation de la loi. Pourtant le CSM dispose d’une autonomie financière ! Suite...


PANIQUE AU CCA

Depuis la nomination d’un nouveau chef du personnel au Centre culturel algérien à Paris, les us ont complètement changé. On affirme que les traditionnels absentéistes ont la peur au ventre. En effet, une pointeuse a été installée. C’est ainsi que, pour le dernier salaire des travailleurs, certains ont pu constater que des heures leur ont été défalquées et donc des ponctions sur leurs salaires. Suite...


SIDI SAÏD DIT OUI AU FMI

Le patron de l’UGTA a rencontré mercredi dernier Rodrigo Derato, numéro un du FMI. Au centre des discussions entre les deux hommes, la réforme du système bancaire. Le directeur du FMI est sorti satisfait de cette rencontre, affirmant que Sidi Saïd était pour “une rapide privatisation des banques algériennes”. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site