Mercredi 09 Mars 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Retraite
Le Soir Auto
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Le privé interdit de vol

Les autorités algériennes ont décidé de ne pas agréer de compagnies aériennes privées durant les 5 prochaines années. Cette décision, prise au plus haut niveau de l’État, laissera le champ libre à Air Algérie mais aussi à Tassili Airlines qui devrait rentrer dans le giron de la Sonatrach dans les prochains jours. Suite...


L’absence remarquée de Zerhouni…

La “disparition” de NoureddineYazid Zerhouni de la scène publique ne cesse de susciter moult interprétations. Lundi encore, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur a brillé par son absence lors de la cérémonie organisée pour les femmes à l’hôtel Aurassi par Abdelaziz Bouteflika. Une présence pourtant protocolairement obligatoire pour un ministre de l’Intérieur. C’était également le cas lors de la venue de Bouteflika chez l’UGTA. Suite...


Belaïz à l’APN

C’est aujourd’hui, mercredi, que Tayeb Belaïz descendra à l’APN pour une séance de travail avec la commission juridique. Au niveau de la séance,l’avant-projet de loi portant révision du code de la famille ainsi que l’avant-projet de loi portant révision du code de la nationalité. Suite...


SKIKDA : TIME IS NOT MONEY

A Skikda, il semblerait qu’on ait des problèmes avec la gestion du temps. Ainsi après la Grande poste qui a mis plus d’une année pour renouveler l’ordinateur du service des mandats, le service des cartes grises de la wilaya semble être un adepte du dicton bien de chez nous : “chaque contretemps est un bien”. Suite...


PAS DE PLACE POUR KHALIDA

Khalida Messaoudi a perdu la cote auprès de Bouteflika. Le fait est on ne peut plus visible lors de la cérémonie de dimanche dernier àl’hôtel Aurassi. Lorsque Bouteflika entre dans la salle, il est suivi juste derrière par Mmes Bitat et Khalida. Or, le , le service du protocole ne laissera passer que le président et Mme Bitat. Pas de place à la table présidentielle pour Khalida à laquelle on a réservé une autre table ... lointaine ! Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site