Actualités : SES VISITES DÉBUTERONT PAR CHLEF ET TLEMCEN
Bouteflika reprend ses tournées


Le président de la République reprendra, dès le début du mois d’avril, ses visites à travers les wilayas du pays, apprend-on de sources dignes de foi. Abdelaziz Bouteflika devrait réserver l’essentiel de cette tournée à la promotion de son projet d’amnistie générale.
Tarek Hafid - Alger (Le Soir) - Le Sommet de la Ligue arabe achevé, Abdelaziz Bouteflika devrait mettre entre parenthèses ses activités internationales pour se consacrer, ces prochains mois, aux affaires internes du pays. Annoncée depuis plusieurs mois déjà mais toujours déprogrammée, cette série de visites présidentielles sera la première du second mandat de Abdelaziz Bouteflika. Mais cette tournée devrait être précédée par un discours à la nation que le chef de l’Etat prononcera à l’occasion du 8 avril, date anniversaire de sa réélection. Des décisions importantes seront proclamées lors de cette allocution, on parle avec insistance du lancement officiel du projet d’amnistie générale mais aussi d’une totale recomposition de l’exécutif. En fait, ce n’est que lorsque le gouvernement sera remanié — l’actuel censé être transitoire ayant montré ses limites — que le chef de l’Etat pourra sortir de la capitale pour se lancer dans une tournée à travers le pays. Chlef puis Tlemcen sont les premières wilayas inscrites sur son agenda. Chlef où les autorités locales préparent activement la venue de Abdelaziz Bouteflika, et ce, même si les services de la présidence n’ont pas encore arrêté avec précision la date de son arrivée. Les affiches géantes à son effigie sont d’ores et déjà commandées, il ne reste plus qu’à les accrocher dans les points stratégiques de la capitale du Cheliff et de l’ensemble des chefs-lieux de daïra. On connaît par contre la date de la visite que compte entreprendre Bouteflika dans sa ville d’origine. Il est attendu les 16 et 17 avril prochain à Tlemcen afin d’y commémorer Youm El Ilm, la journée du savoir. Reste que cette série de visites à travers le territoire national ne se limitera pas à une simple tournée d’inspection et de travail puisque la présidence devrait y inclure des meetings populaires pour permettre au chef de l’Etat de faire la promotion de son amnistie générale. Pour ce faire , la Commission nationale pour l’amnistie générale (CNAG), que préside, à titre honorifique, Ahmed Ben Bella, s’est lancée dans une vaste campagne de proximité, principalement dans les régions touchées par le terrorisme. A l’heure actuelle, la quasi-totalité des wilayas du pays ont vu s’installer une commission départementale de la CNAG. Il va sans dire que cette tournée de début de second mandat ressemblera à la série de visites présidentielles qu’avait entreprise Abdelaziz Bouteflika à quelques semaines seulement des élections d’avril 2004 et qui l’avait mené dans les quatre coins du pays. Fortement critiquée par l’opposition, cette virée fut à l’époque apparentée à une pré-campagne électorale.
T. H.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable