Régions Est : JIJEL
Prochain dragage du port de Boudis


Le nouveau port de pêche de Boudis (Jijel) bénéficiera prochainement d'une opération de dragage qui permettra l'enlèvement de 156.000 m3 de sable. Cette quantité qui sommeille au niveau de la passe et du plan d’eau de cette infrastructure située dans le centre de Jijel, constitue un obstacle aux professionnels de la pêche.
Le problème d’ensablement de ce port dont de nombreuses dépendances ont été ou sont en voie d’être réceptionnées, a été soulevé lors de la récente session de l’APW. La passe qui s’est rétrécie de 30 mètres en raison de ce phénomène, offre actuellement un couloir qui peut être utilisé "sans problèmes" par les petits métiers et sardiniers, a confirmé à l’APS le directeur de wilaya des travaux publics. "Ce problème est pris en charge par le ministère des Travaux publics", a encore ajouté ce responsable, précisant qu’un appel d’offres a été lancé en vue du dragage de ce port. Les relevés bathymétriques effectués dans ce sens au niveau du port ont révélé une profondeur de 4,50 m et 6 m respectivement pour le chenal d’accès et le bassin. Ces profondeurs sont acceptables pour les petits métiers et même pour les chalutiers qui peuvent exploiter le port, a encore affirmé le directeur des travaux publics. L'ensablement est un phénomène normal dû au mouvement et à l’agitation qui se produisent dans le plan d’eau et aux abords du port. Ce phénomène est du reste commun aux ports du monde entier, rassure- t-on. 45 cases de pêcheurs ont été déjà réceptionnées, au même titre que l’ensemble des superstructures, éclairage, bâche à eau de 500 m3, clôture, réseau d’assainissement et autres, et le revêtement des terre-pleins est en voie d’achèvement. Toutes les cases des pêcheurs seront réceptionnées fin juin prochain, indique-t-on.
APS

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable