Lundi 11 Avril 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Multimédia
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
L’AVEU DE LOUH

Le ministre du Travail, Tayeb Louh, a attribué le retard dans la mise en application d’un tarif de référence au dysfonctionnement du marché du médicament. Comme quoi l’actuel le politique ne permet pas l’instauration d’un tarif de référence comme il se doit. Une fois encore, le ministre du Travail jette la balle dans le camp du ministre de la Santé. Suite...


Benachenhou répond à ses détracteurs

“J’ai perdu une bataille contre l'APN et le Sénat pour la traçabilité de l’importation à travers la fiscalité”, a reconnu le ministre des Finances Abdelatif Benachenhou, en marge de son intervention à l'Euromed 2005.Il ne tarda pas à ajouter d’un air moqueur :“J’ai perdu la bataille,mais pas la guerre”.Histoire de répondre à ses détracteurs. Suite...


SAUVE QUI PEUT !

Douze caméramen et quatre techniciens de différentes branches de l’ENTV qui ont été sollicités par un réalisateur algérien qui a pu décrocher une convention pour la couverture des premiers Jeux islamiques qui se déroulent actuellement en Arabie saoudite semblent très satisfaits de ce contrat. Le hic, c’est que ces professionnels du département de HHC qui ont “déserté” leurs postes pour aller couvrir l’événement avaient mis dans l’embarras le patron de l’Unique, notamment en ces mois où plusieurs conférences internationales sont organisées par l’Algérie. Suite...


DES CANULARS QUI COUTENT CHER

De très nombreux citoyens se sont fait rouler par des messages écrits sur portables, SMS, joignant aux félicitations d’avoir gagné telle ou telle autre chose un numéro de téléphone à joindre d’urgence pour avoir l’objet gagné. Tous ceux qui se sont exécutés, croyant sincèrement avoir gagné le cadeau annoncé, l’auront fait pour rien ; déboursant, de surcroît, jusqu’à plus de mille dinars avant de se rendre compte, à leurs frais, qu’ils sont victimes d’une arnaque. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site