Culture : EXPOAZEFFOUN
Kahina, entre art et artisanat


Kahina ne se considère pas artiste, mais les objets qu’elle réalise témoignent de la beauté des choses. Le travail de cette fille d’Azeffoun, proche parente de Mhamed Issiakhem, échappe en effet à toute identification. Dès lors, il n’est pas étonnant qu’amoureuse de la nature et de l’authenticité qu’elle est, elle cherche et trouve son inspiration dans les jardins, les forêts et les rivages de cette mer bleue qui ceinture les “Ivehriyène”.
C’est là aussi qu’elle cueille et ramasse les fleurs et feuilles séchées, les coquillages et tous les matériaux qui servent à son chantier artistique sur verre, faïence, marbre, miroirs : des objets qu’elle façonne si bien et qui, sublimés, prennent les allures d’œuvres d’art. Avide de création, Kahina Ouferhat confectionne aussi, depuis trois ans, des colliers, des bagues, et des boucles d’oreilles avec des perles unies ou colorées, des bijoux modernes qui ravissent l’œil des nombreux visiteurs qu’attirent ses expositions. Un regret cependant pour cette jeune artiste : l’absence de statut et de reconnaissance pour son activité qui ne laisse pourtant pas indifférent.
S. H.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable