Culture : EL-EULMA
SKIKDA REMPORTE LE 2e PRIX AU FESTIVAL DU THÉÂTRE
“Tareb yadour” de Essarkha : le comique de la “guerre”


Le deuxième prix récompensant la meilleure réalisation est revenue à Ahmed Boutata pour la pièce de théâtre en cinq actes Tareb yadour, joué par la troupe théâtrale Essarkha de la wilaya de Skikda. Il lui fut attribué à l’issue du festival national qui s’est tenu à El Eulma, du 2 au 7 de ce mois qui a vu la participation de 15 wilayas.
La pièce en question traite sous l’angle de l’hilarité et de la dérision le problème des conflits, aussi bien familiaux, de générations que ceux de guerre civile, entre cinq personnages. Le père : El Ghoul (illustrant le pouvoir répressif) ; la mère : Bakhta (la pleurnicheuse mille fois violée et violentée), l’oncle : l’aveugle (l’homme qui en savait trop) ; la fille : Loundja (l’espoir ou la jeunesse aspirant à vivre dans un climat de sérénité et de paix) ; et le fils : Lakhdar, qui représente la force juvénile impulsive et ignorante, sont les cinq personnages joués respectivement par Bouha Seif Eddine, Chebel Assia, Rahal Abdelwahab, Redjem Karima et Chidouh Tayeb. Cette consécration fera désormais partie du palmarès de cette troupe théâtrale, qui a eu déjà à se distinguer lors du Festival national du théâtre universitaire qui s’est tenu à Blida du 5 au 9 mars, et ce, en remportant le prix du meilleur acteur, décerné à Bouha Seïf-Eddine pour son interprétation dans le monologue Madani ould-el-mensi.
Z. Z.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable