Actualités : SIDI SAÏD AUX TRAVAILLEURS - DÉLÈGUÉS DU PORT D'ALGER
“Personne ne peut exercer une tutelle sur vous”


Après ses sorties médiatiques de Tipasa et de Skikda, le secrétaire général de l’UGTA a réitéré hier ses engagements devant plus de 1500 travailleurs- congressistes de l’Entreprise portuaire d’Alger. Hier à l’occasion de la tenue des élections portant renouvellement des membres du syndicat d’entreprise du port d’Alger, Abdelmadjid Sidi Saïd a exhorté les travailleurs venus nombreux en la circonstance à porter à la tête de leur représentation syndicale, “les gens qui sont capables de défendre leurs intérêts et non pas ceux qui inscrivent leurs démarches à contre-courant des aspirations des travailleurs”.
Autrement dit, le secrétaire général dont le mandat à la tête de la Centrale syndicale prendra fin à la fin de l’année en cours n’a pas été par trente-six chemins pour dénoncer “ceux qui font dans l’hypocrisie et qui marchandent les intérêts des travailleurs”. En somme, Sidi Saïd qui s’est engagé il y a de cela un mois que le renouvellement de la structure syndicale de l’entreprise du port d’Alger se fera sous l’égide du secrétariat national de l’UGTA a lancé à l’adresse des dockers que “personne n’a le droit d’exercer le moindre chantage sur les travailleurs”. “A l’UGTA, ce sont les travailleurs qui décideront de leur avenir et non quelqu’un d’autre. C’est à eux que revient le droit de choisir démocratiquement leurs représentants. Vous n’avez aucune tutelle. Votre seule référence sont le règlement intérieur et le statut de votre organisation”, s’est exclamé le numéro un de l’UGTA. Ce dernier qui était entouré de trois membres du secrétariat national, en l’occurrence Abdelali Meziani, Abdelkader Malki et Boualem Bouzidi, semble décider à passer à la vitesse supérieure dans le règlement de toutes les questions organiques qui ont été marquées jusque-là par des polémiques opposant les différentes parties. Hier à l’occasion de cette rencontre organique et à dix mois de la tenue du 11e congrès de la centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd semble recentrer le débat au sein de son organisation en veillant notamment sur le respect de la réglementation mais surtout en mettant en garde “contre ceux qui risquent de porter atteinte à l’unité des travailleurs et à leur organisation l’UGTA”.Considérée comme un des maillons les plus forts de l’UGTA, l’assemblée générale du syndicat d’entreprise du port d’Alger a renouvelé hier haut et fort son soutien au secrétaire général sortant, Guermache Maamar dit Abbès, considéré par ses pairs du syndicat comme “le cheikh du syndicat”.A ce titre, il est à noter que plus de 1500 syndicalistes sur les 2500 dockers adhérents à l’UGTA présents hier au siège de la Centrale ont revendiqué la reconduction de Abbès à la tête du syndicat d’entreprise pour un autre mandat. Ce dernier à la tête d’une liste de vingt-cinq membres est donné largement favori pour être réélu à la tête du syndicat d’entreprise du port d’Alger. Une reconduction que les milieux syndicalistes ont qualifiée comme une grande victoire du clan réformateur de l’UGTA qui “s’apprête à affronter une rude bataille en perspective du onzième congrès”.
Abder Bettache
youcefabder@hotmail.com

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable