Jeudi 19 Mai 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
Le Soir Mobile
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Régions Est
BATNA/APRÈS LA DÉMOLITION DE 68 CONSTRUCTIONS ILLICITES
Lancement d’une opération de résorption du logement précaire

Il y a à peine quelques jours, suite à une initiative des autorités locales, il a été procédé à la démolition de pas moins de 68 constructions illicites, 47 à Kechida, sur la route de Hamla et 21 autres à Lambarkia. Ces constructions illicites qui naissent comme des champignons souvent à la faveur de la nuit ou durant les week-ends, constituent non seulement à Batna mais à travers le territoire national un véritable casse-tête. Suite...


SKIKDA MOIS DU PATRIMOINE
Artisans, artistes et associations dressent leurs “bilans”

A l’occasion du mois du patrimoine culturel du 18 avril au 18 mai, une manifestation a été organisée, les 17 et 18 de ce mois, par la direction de la culture, avec le concours de celle de la PME et l’artisanat et de la Chambre des métiers et de l’artisanat, au niveau du théâtre municipal. Suite...


Des opérateurs émiratis à Jijel

Une délégation d’opérateurs économiques, composée de neuf membres, du groupe émirati IFFCO s’est rendue ce mardi à Jijel pour une visite d’inspection et de prospection. La délégation reçue officiellement par les autorités de la wilaya a visité le port de Djendjen et son enceinte extra portuaire. Suite...


MILA
L’enseignement supérieur, mythe ou réalité ?

L’enseignement supérieur à Mila, par le biais du Centre de formation continue (CFC/UFC) vit, depuis sa création, une réelle histoire rocambolesque, car unique en son genre. Six années après son démarrage, ce centre n’existe que virtuellement, parce que né orphelin suite à une simple expérience ou expérimentation «in vitro», on refuse d’un côté (autorités locales) comme de l’autre (ministère de l’Enseignement supérieur) de reconnaître sa paternité sur ce nouveau venu, ni même son adoption. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site