Actualités : LE MAROC REVIENT A LA 38e FIA
«Rattraper le temps perdu»


La 38° édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) est particulièrement marquée par le retour du Maroc après plus d’une vingtaine d’années d’absence. Sur une surface d’exposition de 1200 m2 près d’une centaine d’entreprises marocaines sont représentées. Celles-ci sont réparties sur plusieurs blocs en fonction de leur secteur d’activité (artisanat, tourisme, ameublement, matériaux de construction, textiles, agroalimentaire, industrie mécanique et pharmaceutique, chimie..).
Pour Mohamed El Souleïmani, chef de section au sein du Centre marocain de la promotion des exportation (CMPE) «il s’agit de rapprocher les communautés d‘affaires marocaine et algérienne». «Notre participation constitue donc une occasion intéressante pour à la fois prospecter le marché algérien, présenter la production marocaine aux opérateurs économiques algériens et enfin saisir les opportunités de partenariat entre les deux pays», ajoute M. El Souleïmani. Ce dernier, qui tient un stand où sont représentées les plus importantes organisations et fédérations commerciales marocaines, s’est dit «très satisfait de cette participation». Une présence qui, selon lui, «a été rendue possible suite à la venue de Mohamed VI en Algérie et après les échanges de visites effectuées en février et avril derniers par des hommes d’affaires des deux pays dans les deux sens». Des visites chapeautées par la Chambre de commerce marocaine et les Chambres de commerce d’Alger et d’Oran et qui se sont concrétisées «un mois après par une autre participation à cette nouvelle édition de la FIA», souligne M. El Souleïmani en précisant dans la foulée que «des contacts prometteurs ont déjà eu lieu entre les opérateurs économiques algériens et marocains. ». «Nous espérons franchement que les relations commerciales entre les deux pays arriveront à un niveau appréciable car le volume des échanges reste en deçà des potentialités», ajoute notre interlocuteur. «Nous avons perdu assez de temps, maintenant il faut mettre les bouchées doubles pour rattraper le temps perdu», espère le chef de section de la CMPE. Rachid El Haouat est gérant de Parmadis, une société de commerce international représentant plusieurs firmes marocaines versées dans le domaine de l’agro-alimentaire, des détergents et produits d’hygiène (Biscolux, Cosmoderm, Babidon…). A propos de sa présence à la 38ème FIA, M. El Haouat dira : «Nous avons décidé d’y prendre part sans réfléchir », et de souhaiter «une plus grande ouverture des relations commerciales et des partenariats fructueux entre les opérateurs économiques marocains et algériens ». «Nous pouvons faire beaucoup d’affaires », soutient-il tout en regrettant «le temps perdu». Même si la présence des entreprises marocaines sur le sol algérien reste quasiment insignifiante, des partenariats ont été conclus. L’on citera à titre d’exemple Sakanid, dont le partenaire national est Tapis d’Or. En seulement six mois, cette entreprise marocaine de salons et tissus d’ameublement a ouvert quatre points de vente à Oran et un à Alger. Il est à noter que dans le cadre de cette 38ème foire, une journée nationale du Maroc aura lieu le dimanche 5 juin à 20h au niveau de la salle Dar El Djazaïr. L’objectif principal étant de développer et de relever le niveau des relations commerciales entre les deux voisins du Maghreb.
Lotfi Mérad

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable