Dimanche 05 Juin 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Le Soir Santé
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Suez s’intéresse au dessalement de l’eau de mer

Alors que le contrat pour la gestion de la distribution de l’eau à Alger n’est pas encore réglé, le français Suez s’apprête à s’associer à des entreprises algériennes pour le raccordement de deux stations de dessalement de l’eau de mer, indiquent des sources proches du département de Abdelmalek Sellal. Nos sources précisent que les deux stations sont situées à Skikda et Béni-Saf. Suite...


Nomination chez Soltani

Le chef du MSP n’a pas été bien loin pour “dénicher un chef de cabinet pour le “ministère d’État” qui vient de lui être confié. C’est ainsi que Aboudjerra Soltani a surpris les présents à la cérémonie d’installation du nouveau bureau exécutif de son mouvement en leur annonçant la nomination de M. Aït Messaoudène, qui assurait jusque-là les fonctions de chargé de communication du parti, au poste de chef de cabinet du ministre d’État. Suite...


Le procureur pour trancher

Face au refus du directeur de l’éducation de Constantine d’appliquer la décision de la commission de recours de la wilaya ainsi que l’instruction du ministre de l’Éducation nationale le sommant de réintégrer l’inspecteur de l’enseignement primaire à son poste d’origine conformément à la décision de la commission de recours, l’inspecteur sanctionné a saisi le procureur général. Suite...


UNE JOURNÉE POUR BENCHICOU

La mobilisation internationale pour la libération de Mohamed Benchicou ne cesse de prendre de l’ampleur. En Allemagne, en Belgique, en Autriche, en Espagne, au Canada et en France on s’apprête à marquer la journée du 14 juin premier anniversaire de l’emprisonnement de notre confrère du Matin. Suite...


"MES ENFANTS D'ABORD"

A l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, le Sénat a pris la louable initiative d’organiser une “journée parlementaire des enfants” à laquelle ont été conviés trois écoliers — les plus brillants — par wilaya. Le hic est que deux sénateurs, issus du RND, ont tenu non seulement à faire participer leur progéniture mais à les faire monter à la tribune pour y prendre la parole au détriment des enfants déjà inscrits. Mieux, les élèves, qui devaient porter leur tablier, ont dû les enlever pour ne pas se distinguer du fils de l’un de nos sénateurs qui, lui, n’en avait pas. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site