Samedi 11 Juin 2005
Accueil | Edition du jour | Archives
Rechercher:   Recherche avancée
Actualités
Périscoop
Régions Centre
Régions Est
Régions Ouest
Sports
Femme magazine
Panorama
Pousse avec eux
Edition du jour
 
Culture
 
 
Nos archives en HTML
Nos archives en PDF
 

         Périscoop
Un chef de centre “inamovible”

Alors que les chefs de centre, désignés aux corrections des épreuves du bac série “lettres” et série “technique”, sont changés chaque année, il en est un, le chef de centre des corrections du bac série “sciences de la nature et de la vie”, qui préside ce même centre depuis plus d’une décennie. Faut-il penser que ce dernier possède des compétences particulières et que tous les autres n’ont pas donné satisfaction puisqu’ils sont changés chaque année ? Suite...


El “ahlia” comme seul diplôme

Alors que le ministre de l’Éducation nationale découvre que 60% des enseignants du primaire et du moyen ne possèdent pas le bac, et qu’il prévoit pour eux une formation académique, que compte-t-il assurer comme recyclage pour les directeurs de l’éducation et les inspecteurs au sein même du ministère qui ne sont pas bacheliers ? Certains ont pour seul diplôme “el ahlia” !!! Suite...


Ouyahia, l'islam et Boumediene

“Si l’islam nous permettait de vénérer un homme, en plus de Dieu, j’aurais, après le bon Dieu, vénéré feu Boumediene.” Cette déclaration Ahmed Ouyahia l’a faite jeudi dernier devant les représentants de la deuxième Chambre. Surprenante déclaration du chef du gouvernement qui, une heure durant, auparavant, défendait mordicus les privatisations sans omettre d’encenser, au passage, le président de la République. Suite...


GRAVES SANCTIONS

Deux élus de l’APC de Bir-Mourad- Raïs se sont vu retirer leurs véhicules de service. Pis encore, un de ces deux élus a été mis en demeure de rejoindre son poste de travail alors que, jusqu’ici, il était détaché pour assumer son mandat d’élu. Certains pensent que les sanctions qui frappent ces deux élus seraient liées à la divulgation des listes de logements sociaux participatifs situés à Tixeraïne. Suite...


A-T-ON MENTI A OUYAHIA ?

Devant les représentants du peuple, le chef du gouvernement avait annoncé la privatisation d’une cimenterie. Or, tout le monde sait qu’il s’agit d’une prise de participation d’un privé étranger ne dépassant pas... 10%. A-t-on menti à Ouyahia ? En tout état de cause le SGP, responsable des cimenteries, devrait éclairer l’opinion publique nationale sur le retard mis dans la privatisation. Suite...


La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site