Sports : FOOTBALL
DIVISION NATIONALE UNE (30e ET DERNIÈRE JOURNÉE)
Le Ruisseau coule, le Doyen se couvre de honte


Le championnat national 2004/2005 a baissé pavillon hier. Un exercice qui aura tenu en haleine les sportifs plutôt constipés par le niveau du spectacle offert depuis le 27 août de l’an dernier. L’USMA a repris son trône, conquis par la JSK la saison dernière. Les Canaris sont juste (en fait à 13 longueurs) derrière, alors que le troisième cette année est le Mouloudia d’Alger. 5es lors de la saison passée, les Vert et Rouge ont été, en 2005, les héros malheureux.

En étant surtout à l’origine de tous les records dans le livre des records et dans les humiliations dont leur large galerie n’a jamais connu les causes. Hier, encore, face à un relégable, le MCA a fait honneur à sa mauvaise réputation. 8-1 pour le Widad de Tlemcen, un score que le club algérois n’a jamais subi en compétitions officielles depuis l’indépendance…Sinon, le trentième round, riche en buts (37, record jamais obtenu depuis une vingtaine d’années) a renvoyé les Olympiens de Ruisseau en Seconde division qu’ils ont quittée, après plus de 40 ans de purgatoire, l’an dernier. Ils rejoignent le GCM, un autre promu – rétrogradé, et l’USC qui redécouvre la D2 depuis qu’elle a quittée en 1993/1994, saison à l’issue de laquelle l’ex-IRB Oum-El-Bouaghi a remporté le Championnat national. La saison prochaine, l’Algérie sera représentée sur le plan international par l’USM Alger et la JSK en C1 africaine, le MCA en C2 (et probablement l’ASO si Chlef remporte la Coupe d’Algérie). Le NAHD et éventuellement le CABBA disputeront, quant à eux, la Champions League arabe. M.B.

Un round sans gardien !
37 réalisations comptabilisées en cette ultime journée du championnat de l’élite constituent on ne peut plus un record de la saison avec la palme de 8 à 0, réussi par le WA Tlemcen. A croire que les gardiens de but étaient complètement dépassés, du moins pour certains, en cette fin de saison apocalyptique sur le plan psychologique notamment pour les clubs qui avaient déjà un pied au purgatoire. Les inconditionnels des formations concernées par le maintien n’ont pu reprendre leur souffle qu’à la fin des débats et c’est le cas des Belouizdadis, lesquels, malgré la victoire aux dépens des Hamraoua, n’ont manifesté leur joie qu’après la défaite fatidique des voisins de l’OM Ruisseau. Il fallait donc engranger les points de la victoire, chose qui n’était pas du tout aisée, d’autant que le portier du Chabab n’a pu éviter deux banderilles à ses dépens. Le Mouloudia d’Alger quant à lui, a clôturé une saison marquée par un parcours honorable au vu du classement général certes, mais aussi par des sorties curieuses et exceptionnelles à la fois comme l’illustre parfaitement la défaite record des Zianides où le jeune portier Karib a subi une tempête de buts avec parfois la complicité de ses camarades Ouahid et Bouacida en l’occurrence qui ont marqué chacun un but. Les goléadors habituels n’ont pas brillé contrairement à d’autres “opportunités” qui réussiront à l’occasion des coups de chapeau comme l’a fait auparavant Fenier du CSC contre le Mouloudia qui n’a pu empêché encore une fois le Tlemcénien Dif d’assurer un hat-trik. Mais c’est le Husseindéen Alliche qui s’est distingué en se positionnant à la troisième place au classement des buteurs grâce à ses quatre buts à Boufarik, devant Eneramo le désormais bourreau de l’OMR puisqu’il inscrira également les quatre buts de la rencontre. Une issue que les hommes de Attia n’envisageaient pas de la sorte. A la lumière de ces résultats, peut-on dire que l’éthique a été sauvegardée et que les protagonistes du sport-roi ont joué leur rôle comme il se doit ? Des clubs ont joué le jeu, d’autres ont préféré prendre les vacances un peu plus tôt et le verdict est finalement tombé pour sacrifier sur l’autel le troisième club qu n’a malheureusement pas réussi à se familiariser avec l’élite à l’instar du GC Mascara qui n’a pas résisté longtemps après une accession difficile. En sa compagnie, l’OMR qui est connu pour être une école de football reprend le chemin de l’école où beaucoup d’enseignant restent à tirer. R. S.

Liesse dans les fiefs du CRB
Aussitôt le match USM Alger-OM Ruisseau terminé, le quartier de Belcourt a connu une véritable liesse. Des youyous fusaient de partout. Une ambiance qui a donné l’impression que le Chabab était sacré champion d’Algérie. Un vieux de la vieille, que nous avons rencontré, n’a pas manqué de dire que si le CRB n’a pas rétrogradé cette année, il ne rétrogradera jamais. Il y avait même ceux qui pleuraient de joie. Sauvé in extremis, le CRB n’oubliera pas ce 13 juin 2005 porteur de bonheur. Alors que c’est la première fois dans l’histoire du Championnat d’Algérie de football que les Belouizadis ont célébré en commun le titre de l’USM Alger. Et du coup, les deux galeries ont enterré la hache de guerre, pour laisser place à la joie indescriptible. Chafik B.

 

LE RECORD DU JOUR
WA TLEMCEN 8 - MC ALGER 1
L’ouragan tlemcénien balaie le Doyen

Tlemcen - Stade des 3 Frères Zerga - Temps frais - Ciel couvert - Pluie fine - 4.000 spectateurs. Arbitrage de M. Aouiti assisté de MM. Tifrani et Bitem. Buts : Dahleb (41’), Dif (44’, 57’ et 84’), Bouacida (csc 50’), Boulaïnceur (70’), Benmoussa (80’), Olawale (90’) WAT, Sidibé (78’, s.p.) MCA. Averts. : Boughrara (16’), Djemaoui (31’), Deham (52’), Hadjou (75’). Expulsion : Djemaoui (55’). WAT : Zitouni, Kherris, Larabi, Boughrara, Kherbouche, Boulaïnceur, Hachemi (Benmoussa, 78’), Dahleb, Dif, Olawale. Entr. : Benyellès. MCA : Karib, Djemaoui, Belaïd, Ouahid, Boukaroum, Bouacida, Lakhal, Braham- Chaouch, Djabelkheïr (Sidibé, 60’), Badji, Deham. Entr. : Rabier

Jamais depuis près de dix années peut-être, le onze tlemcénien n’a connu une fin de saison aussi pénible. En effet, l’équipe des Zianides doit attendre la dernière journée pour être fixée sur son sort. Et dire qu’il y a peu, les Widadis jouaient les premiers rôles et rivalisaient avec les meilleurs. Que s’est-il passé pour que le onze des Bleu et Blanc arrive à cette situation peu enviable ? Sans chercher à polémiquer, il faut le dire haut et fort, le WAT mérite beaucoup mieux, et tous ceux qui devaient le mener à bon port ont failli dans leur mission, ils doivent laisser la place à d’autres. Du côté du WAT, Tounkoub était absent pour avoir convolé en justes noces la veille du match. Félicitations et meilleurs vœux à Tounkoub. Les Widadis auront réussi l’essentiel, une victoire qui permet au club-phare de Tlemcen de garder sa place en Nationale I, mais elle fut difficile cette fin de saison. Espérons seulement que la leçon sera retenue. Le match va débuter très vite, avec une légère domination des Tlemcéniens au niveau du terrain, mais à la 5’, sérieux avertissement avec l’envolée de Deham qui évite la sortie du portier Zitouni et tire dans le petit filet. Le même Deham remet ça à la 9’, mais il sera devancé par Zitouni, alors que du côté tlemcénien, un tir-canon de Olawale qui prenait le chemin des filets sera dévié en corner (12’). Les coéquipiers auraient pu ouvrir le score à la 19’, mais la reprise de la tête de Boulaïnceur passera de peu au-dessus. Au cours de la première demi-heure, les Tlemcéniens auront exercé une légère domination qui ira crescendo, avec une reprise de la tête de Boulaïnceur passera à côté et surtout un tir qui paraissait imparable (36’) mais que le gardien Karib déviera magistralement en corner. Ce n’était pas fini puisque après plusieurs occasions ratées en l’espace d’une petite minute, une belle reprise de Dahleb (39’) sera repoussée par le montant gauche des bois mouloudéens, au grand désespoir des supporters locaux. Ce qui devait arriver arriva à la 41’, lorsque le capitaine Dahleb, malchanceux à plusieurs reprises, réussira un but limpide, d’une belle frappe des 20 m qui aura raison du gardien mouloudéen. Ce but accueilli comme il se doit par le nombreux public est peut-être le dernier de Dahleb qui vient d’annoncer sa retraite (1-0). Trois minutes plus tard, le jeune Dif, capitaine de l’équipe juniors du WAT, est appelé à prendre la place de Dahleb à partir de la saison prochaine, va aggraver la marque d’un maître-tir des 16 mètres, une manière à lui de prendre le flambeau des mains de Dahleb (2-0). Après la pause, le jeu reprendra avec un peu moins d’intensité, et les locaux forts de leur avance de deux buts, vont lever le pied de l’accélérateur et gérer leur avance. Mais c’était une fausse impression, jusqu’à la 50’, Kherris s’envole sur l’aile droite, son centre-tir très puissant sera détourné par Bouacida dans se propres bois (3-0). A la 57’, l’addition sera corsée par le jeune Dif qui prend de vitesse la défense algéroise réussissant ainsi le premier doublé de sa carrière très prometteuse (4-0). Il semblait qu’à 4-0, la sentence était entendue, mais non, les Algérois vont essayer de sauver l’honneur. On jouait la 63’, Djabelkheïr se retrouve seul face au portier Zitouni. Pour tous, c’était le but, mais Djabelkheïr va tirer en puissance, le tir sera repoussé héroïquement par Zitouni, qui se mettra encore en valeur à la 65’ en repoussant un tir de Deham qui prenait la direction des filets. L’addition va être encore plus salée grâce à ce “petit diable” de Boulaïnceur, à la 70’, qui, grâce à une très belle balle enveloppée, va trouver la lucarne du malheureux Karib qui s’avouera vaincu pour la cinquième fois (5-0). Tout de suite après, le MCA va bénéficier d’un penalty (75’) pour tirage de maillot de Deham, que le remplaçant Sidibé va transformer imparablement (5-1). Le second junior tlemcénien Benmoussa, entré à la place de Hachemi va se mettre lui aussi en valeur en réussissant à la 80’ un but de toute beauté, faisant subir au Mouloudia une humiliation historique (6-1). L’humiliation tournera au cauchemar pour le MCA à la 84’, quand le futur meneur de jeu tlemcénien Dif va encore corser l’addition réussissant le triplé face au MCA, ce qui n’est pas peu pour un junior de 18 ans (7-1). Les supporters mouloudéens n’oublieront pas de si tôt le nom de Dif qui fut leur bourreau à Tlemcen. Juste avant le coup de sifflet final, Olawale dribble deux défenseurs et le gardien, et marque le 8e but du WAT (8-1). Ammar G.

GC MASCARA 1 USM ANNABA 3
Le Ghali ne vaut rien

Stade de l’Unité africaine, match à huis clos, service d’ordre vigilant. Arbitrage de M. Douala assisté de MM. Bouchraïr et Smara. Buts : Boudar (2’ et 18’), Loukili (83’) USM Annaba, Saïhi (4’) GCM. Averts. : Kalouaz, Boussaâda (GCM). Achouri USM Annaba. GCM : Bouhalfa, Boussaâda (Sadok), Kalouaz, Dahmane, Embarek, Hadjari, Zougaâ, Saïhi, Benfetta, Yessad, Safa (Ghazi). Entr. : Yessad. USM An : Benabdelkader, Achouri, Selhat, Besbes, Sebihi, Bouchrit, Loukili, Younès (Boutabia), Bensaïd (Ouatar), Boudar (Slimani), Athmani. Entr. : Mouassa.

Un match à huis clos, une équipe locale du GCM décimée par les absences et la défection de Mécheri qui a apparemment rendu le tablier, tout ceci ne pouvait que jouer en faveur de l’USM Annaba où il y avait en sus la motivation. Pas de round d’observation dans ce match tranquille puisque Boudar dès la 2’ annonce la couleur sur un contre en ouvrant le score. Réplique mascaréenne de Saïhi qui nivelle la marque à la 4’ après cafouillage. Les visiteurs sont plus entreprenants et Bouder de la tête récidive à la 18’. Pas d’autres faits saillants et il faudra attendre la 67’ pour enregistrer une réaction du GCM par le biens de Ghazi qui voit son ballon s’écraser sur la transversale. Le break sera fait par Loukili qui d’un joli heading aggrave la marque. Le referee met fin aux débats. Les Tuniques rouges avaient sauvé leur peau. Dans les vestiaires du GCM ont lieu des frictions entre joueurs. Yessad entraîneur d’un jour aura cette réflexion : “Cette triste fin de saison et la conséquence des comportements des dirigeants du GCM”. Le Ghali est aux soldes. M. Meddeber

USM BLIDA 4 - CS CONSTANTINE 1
Une clôture en apothéose

Stade olympique Mustapha-Tchaker, Blida, temps gris, affluence faible, pelouse praticable, arbitrage de M. Haïmoudi assisté de MM. Kerraï et Omari. Buts : Touil (16’ et 87’), Zmit (70’), Mehdaoui (80’) USMB, Ouachem (35’) sur penalty CSC. Avertissement : Maïza (52’) CSC USMB : Ouadah, Benayada puis Farhi (84’), Khenifsi, Talla Mamadou, Galloul, Aoun Segheir, Zmit, Benlouham, Badache puis Mehdaoui (46’), Touil, Zouani puis Tahraoui (60’). Entr. : Akli CSC : Belouham, Derahi, Sedrati, Zeddam puis Messili (80’), Maiza, Medjoudj, Arama, Bakha puis Chouieb (72’), Amroun, Ouachem, Laïb (Fenier 56’). Entr. : Slimani

La formation blidéenne a décidément terminé la saison en apothéose si l’on juge par la victoire avec un score lourd et une prestation de haute facture. Si les protégés de Akli avaient fourni des parties de cet exemple, la première place leur aurait été assurée aisément. C’est dire que dès l’entame, ils ont montré leur intention de remporter haut la main le match. Cependant, il a fallu attendre la 16’ pour que Touil ouvre le score avec un tir qui ira se loger à ras la pelouse dans les filets de Belouham suite à un retrait de Benayada. Quelque peu touchés dans leur amour-propre par cette estocade, les visiteurs voulurent niveler la marque et c’est Ouachem qui s’en chargea. Une première tentative verra la balle au-dessus de la transversale (24’) mais lorsqu’il prendra en soi la mission d’exécuter le penalty (35’) suite à une faute de main de Galloul dans le périmètre de vérité, il ne la ratera pas. Cette égalisation conférera une confiance aux gars des Ponts Suspendus qui s’essayeront tant bien que mal à inquiéter Ouadah. De retour des vestiaires, c’est une autre équipe locale qui va évoluer sur la pelouse puisque les camarades de Zouani vont exercer un ascendant certain sur leurs vis-à-vis. Et il ne tardera pas à porter ses fruits. A la 70’, Zmit inscrit de fort belle manière le second but, laissant le gardien battu.Dix minutes plus tard, c’est au tour de Mehdaoui de libérer ses coéquipiers en aggravant la marque sur une action individuelle. Le public va assister au jeu plaisant de Tahraoui qui avait remplacé Zouani à la 60’ et ses interprétations des petits-ponts seront légion. Alors que l’on s’acheminait vers la fin de la partie, Touil en un véritable maestro et profitant d’un contre, inscrit joliment le 4e but au grand dam des visiteurs.
M. Belarbi

ES SETIF 2 - JS KABYLIE 0
La délivrance

Stade du 8-Mai-45 - affluence faible, temps chaud, pelouse en bon état, excellente organisation, arbitrage de M. Gacemi, assisté de MM. Hanifi et Kebaïli. Buts : Achaha (3’) - Fellahi (4’) ESS. ESS : Haouchi, Bensaïd, Chebel puis Makhloufi (85’), Lahlouh, Messali puis Bendiab (38’), Achacha, Dombia, Delhoum, Hadj AÏssa, Fellahi, Derradj puis Djabou (77’). - Entr. : Cheniti. JSK : Berrafane, Hamlaoui, Meftah, Habri, Djouder, Douicher puis Harim (38’), Doudène, Belhadj, Larbi puis Bendahmane, Berguiga, Daoud puis Chemim (80’). - Entr. : Coste.
Imed Sellami - Sétif (Le Soir) - Un ouf de soulagement avait été lancé et par les dirigeants et par les supporters de l’Entente après leur succès d’hier face à la JSK, synonyme de maintien. En effet, les Sétifiens ont pu sauver leur tête, menacés par la relégation en division inférieure, en inscrivant deux jolis buts à une minute d’intervalle, face à une équipe amoindrie par l’absence de plusieurs de ses joueurs. La venue de la JSK était avant tout l’occasion pour de nombreux chérubins de prendre des photos souvenirs avec les joueurs de la prestigieuse équipe kabyle. C’est dans un climat de fair-play total qu’a débuté la rencontre. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour voir l’ouverture du score par les protégés de Cheniti. Ainsi, à la 3e minute de jeu, suite à une action collective bien menée par le virevoltant Hadj Aïssa, la balle arrive sur Achacha qui inscrit du plat du pied le premier but. Une minute plus tard, soit à la 4’, Derradj fausse compagnie à ses poursuivants et entame une longue chevauchée ponctuée par un retrait sur Fellahi qui fusille d’un tir puissant l’infortuné Berrafane. La riposte kabyle ne tardera pas à arriver. A la 7’, sur une balle arrêtée, Daoud met en difficulté le gardien Haouchi qui fut obligé de sortir le cuir en corner. 12’, le même Daoud récidive, sa tête rate de peu le cadre. Les Noir et Blanc se ressaisissent et inquiètent les Jaune et Vert. Hadj Aïssa sert Derradj dans la surface de réparation. Ce dernier voulant trop faire en dribblant le gardien fut surpris de l’arrivée d’un défenseur qui lui subtilise le ballon 33’. La dernière action du premier half fut à l’actif des visiteurs par l’intermédiaire de Belhadj qui a réussi à effacer trois défenseurs, malheureusement son tir frôle le poteau. En seconde période, le jeu se stabilisa en milieu de terrain où seulement trois actions dangereuses méritent d’être signalées. Ainsi, à la 60’, le remuant Daoud, bien embusqué, bute lamentablement sur le gardien Haouchi. Les Sétifiens répliquent par Bendiab qui voit sa tête sauvée de la ligne par un défenseur 62’. A la 77’, Berguiga, côté kabyle, rate le but. Sa tête rase le poteau. I. S.

LE CABBA JOUERA LA COUPE ARABE
Un soutien de tous…
La participation en League arabe ne devient plus un rêve après le parcours glorieux des protégés de Zekri. Un driver qui mérite respect et reconnaissance après qu’il eut démontré qu’une bonne équipe n’est pas forcément celle qui “collectionne les noms”. Le CABBA a bel et bien triomphé et c’est avec respect qu’il a été accueilli par les responsables locaux dans le cadre d’une réception à l’hôtel Tergui organisée principalement par la wilaya et la DJS. “Je remercie l’ensemble de l’équipe, joueurs dirigeants et staff technique pour leur sens du devoir”, dira le wali en réponse à une intervention du capitaine d’équipe Z. Kheddara sur le problème des dus. Le responsable de l’Exécutif usera d’un récit moralisateur stipulant que : “Depuis que les Phéniciens ont inventé la monnaie, la question relative aux modalités de remerciements ne se pose plus.” Kadid a aussi promis de doubler la mise en passant de 1 milliard 300 à 2 milliards 600 et que le budget de la saison prochaine passerait à environ 7 milliards. Quant au président de l’APW, il dira : “Nous avons suivi avec un grand intérêt l’évolution de votre parcours au point où à Mascara par exemple, nous avions pleinement vécu le match même si nous n’étions pas sur les gradins.” Le CABBA participera à la Coupe arabe et c’est avec une grande émotion que nous attendons l’événement”, conclut M. Boubatra. Quant au DJS il fera remarquer que : “Notre parcours n’était autre que celui du combattant, et c’est là un devoir sans plus. Nous visons cependant à améliorer le chapitre formation pour être parmi les grands dans toutes les disciplines sportives toutes catégories confondues”, expliquera M. Sellami, un homme qui a relancé sans protocole aucun le sport dans la wilaya”.` Saâdène Ammara

Résultats
CR Belouizdad - MC Oran 3-2
WA Tlemcen - MC Alger 8-1
GC Mascara - USM Annaba 1-3
ES Sétif - JS Kabylie 2-0
ASO Chlef – CA Bordj Bou Arréridj 1-1
USM Alger - OM Ruisseau 4-1
NA Hussein Dey - US Chaouia 5-0
USM Blida - CS Constantine 4-1

Classement

Clubs Pts J G N P Bp Bc Diff
1. USM Alger 67 30 21 04 05 55 27 +28
2. JS Kabylie 54 30 16 06 08 44 22 +22
3. MC Alger 49 30 14 07 09 39 44 -5
4. NA Hussein-Dey 43 30 11 10 09 29 19 +10
-. CAB-B-Arréridj 43 30 10 13 07 33 26 +7
6. USM Blida 42 30 11 09 10 36 29 +7
7. ASO Chlef 41 30 10 11 09 30 32 -2
8. CS Constantine 40 30 11 07 12 33 42 -9
9. MC Oran 39 30 10 09 11 36 37 -1
10. WA Tlemcen 38 30 09 11 10 36 27 +9
- ES Sétif 38 30 11 05 14 37 38 +1
12. USM Annaba 37 30 09 10 11 30 37 -7
13.CR Belouizdad 36 30 10 08 14 25 34 -9
14.OM Ruisseau 35 30 08 11 11 32 36 -3
15. GC Mascara 30 30 08 08 16 33 48 -15
16. US Chaouia 22 30 05 07 18 16 49 -33

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable