Régions Ouest : SAIDA
Malaise à l’hôpital


Dans un communiqué signé par la section syndicale du secteur sanitaire de Saïda et dont une copie nous a été transmise, les blouses blanches menacent d’observer une grève illimitée si et seulement si le ministre de la Santé ne prend pas de décision vis-à-vis de leurs responsables.
En effet, les syndicalistes affiliés à l’UGTA font savoir dans leur communiqué que l’hôpital de Saïda est dans une situation chaotique à cause de l’inexistence d’une équipe administrative capable de gérer leur structure. Ainsi, les pétitionnaires fustigent nommément le directeur par intérim de l’hôpital de Saïda dont son seul souci est selon leur communiqué “la satisfaction de ses besoins personnels”. Pis, les syndicalistes font remarquer que ce directeur intérimaire est un repris de justice, et ne cesse de briser le moral des travailleurs. De plus puis, il n’applique aucunement les P-V (procès-verbaux) des réunions ordinaires avec le partenaire social nonobstant les recommandations du chef de l’Etat afin de trouver des solutions aux problèmes du personnel de l’hôpital” qui selon eux ne cessent de prendre de l’ampleur. Cela dit, les syndicalistes de l’UGTA vont jusqu’à l’accuser de “négligence, de laisser-aller”. Le directeur de l’hôpital se déplace chez lui avec une voiture de service et cela hors wilaya nonobstant qu’il a été bénéficiaire d’une prime pour l’achat d’un véhicule personnel réservé aux cadres de l’Etat”, avonsnous lu dans le communiqué. Cependant, le directeur de l’hôpital étant en congé annuel, il nous a été impossible de le joindre par téléphone. Quant à son intérimaire qui restait injoignable, il est lui aussi fustigé par les concernés et surtout les contrôleurs médicaux après qu’il ait sanctionné un contrôleur médical exerçant dans le service de médecine interne, auteur de dénonciation d’anomalies indescriptibles dans son service. En tout état de cause, c’est le malade qui reste le véritable otage et la dernière victime de ce malaise qui sévit dans une structure hospitalière.
Abdelkader Ouedjedi

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable