Sports : LA VIE DES CLUBS ASM ORAN
Une reprise laborieuse


L’intersaison reste aussi chaude que le “magot” souhaité par les joueurs qui ne se laissent plus impressionner faisant front aux nouveaux dirigeants qui veulent les enrôler. Ainsi, les exigences parfois exorbitantes font fuir les recruteurs qui, tout de même, tentent le “tout pour le tout”, pour finaliser l’accord.

Dans d’autres cas, “l’appel du chant des sirènes” fait que le premier accord est rompu à la faveur d’une surenchère d’un autre club. Insatiables sont les joueurs alors que les présidents doivent faire face aux pressions des supporters qui veulent un recrutement performant pour glaner un titre, une accession ou un trophée. Ains, l’ASMO avait eu deux problèmes similaires où les deux joueurs enrôlés (Kechamli et Moumen) se sont dérobés en allant vers l’ASO et l’USMB. Le pactole était en monnaie sonnante et trébuchante suivant ainsi le “chant des cygnes”. Le retour de l’étranger du président Mehiaoui (absent pour des raisons familiales), les contacts ont été renoués et d’autres joueurs ont été recrutés. C’est le cas de Hamza Houari (ex-USB-WATUSMBA- CABBA) et Mohamed Rabah (ex-ESM-PAC). D’autres éléments, mais connus, comme Boumechra (IRBM)-Bessedjerari (SCMO)-Gariche (SAM) - Hicham (JRBEB) - Chaffi (ASM) - Aoued (CRT) - Sifaoui (MCO), qui ont rejoint le groupe au stade Freha, ont entamé les entraînements en ce début de semaine. Ils ont retrouvé les anciens Boukessassa, Senouci, Lessoued, Aïdouni, Abidi et les nouveaux seniors Ghoul Houari, Sirat Aïssa, Mazari Mohamed, Oumamar Hamza, Omar Hassan et les juniors qui ont fait partie du onze entrant lors de quatre derniers matches tels que Rahmani, Mana, Sari, Kaïd Ameur, Labiod, Kourbali, etc. Tout ce beau monde est drivé par Kessaïri - Boumada (préparateur physique), Khedim (entraîneur des gardiens), alors que le côté soins médicaux est dévolu à Harrane et le docteur Mesli. La préparation se poursuivra jusqu’au 1er août, date à laquelle les joueurs s’envoleront le lendemain vers Toulouse où les attend le futur coach Bendrama après un accord conclu par le président avec les dirigeants du centre de formation du TFC. Ils disputeront des rencontres face à des équipes de L2 et de Nationale (effectif mi-pro, mi-amateurs). On rappellera que le coach Boudjelal qui est en même temps, formateur au TFC chargé de préparer le séjour est revenu hier à Oran, pour s’enquérir de l’état physique (entraînement en biquotidien) des joueurs pour entrer dans le domaine tactico-technique après avoir arrêté la liste officielle des joueurs compétitifs (y compris les jeunes). Du côté supporters, tout va bien puisqu’ils sont satisfaits du recrutement avec des joueurs expérimentés qui leur permettront de “rêver à l’objectif astreint”. Les travées du stade Freha sont prises d’assaut toutes les après-midi en présence du président qui reste tout près de ses protégés.
C. Khalil

MC ALGER
Le double jeu de Zmit
 Libre de tout engagement vis-à-vis de la formation blidéenne, le demi-défensif Zoubir Zmit était déterminer à changer de club. Voyant en lui un excellent élément en mesure de suppléer au départ de Ramdane Dellalou, les dirigeants du Doyen ont vite sauté sur l’occasion pour s’attacher ses services. Sans hésiter, l’ex- porteur d’eau de l’équipe phare de la ville des Roses acceptera l’offre de club algérois. Zmit a été présent à la première séance d’entraînement des Vert et Rouge tenue au niveau de la forêt de Bouchaoui où il a été chaleureusement accueilli par les inconditionnels de club. Zmit a eu même droit à des séances photos «je suis vraiment content d’avoir opté pour ce prestigieux club, au sein duquel j’ai toujours rêvé d’évoluer» déclarait-il. Mais voilà, au bout de deux semaines vécues au MC Alger, l’ex- blidéen semble retrouver de nouvelles sensations, allant jusqu’à chercher ailleurs, par le biais de son manager qui aurait réussi à lui décrocher un contrat dans une équipe saoudienne, Al Ittifak. Cette dernière est forte intéressée par le recrutement du joueur algérien et ses responsables ont même obtenu l’autorisation des services des affaires étrangères dans l’optique de lui délivrer un visa pour qu’il rejoigne sa nouvelle formation, dans les jours qui suivent. Reste à savoir si les dirigeants de MCA céderont aux sollicitations dont fait l’objet Zmit, lequel risque de leur créer un sérieux dilemme après celui de Maouche. A rappeler que les dirigeants de MCA n’ont pas bouclé leur recrutement, malgré l’engagement des Bouder, Chaoui et Mahdaoui, toujours liés à leur ancienne formation au moment où Chaïb est réticent, après que le CRB lui ait fait une offre plus intéressante. A. A.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable